Événement à Luxembourg

21 juillet 2018 17:15; Act: 21.07.2018 22:59 Print

Des skateurs du monde entier à la LXB Cup

LUXEMBOURG - La Pétrusse a accueilli ce samedi une quarantaine de skateurs amateurs et professionnels lors d'une compétition forte en émotions.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Les égratignures et les blessures ne font pas peur aux participants de la LXB Cup. Ce samedi, de 14h à 18h ont eu lieu les qualifications pour la finale de la compétition de skate, qui se tiendra dimanche de 15h à 17h. Le skatepark de Luxembourg-Ville, rénové en 2016, organise pour la deuxième année la LXB Cup, une compétition internationale de renom.

Cette année, une quarantaine d’amateurs et de professionnels du skate s’affrontent à la Pétrusse. 10 000 euros seront partagés entre les gagnants. Le vainqueur aura droit à un chèque de 3 000 euros, et le reste de la somme sera redistribuée.

Une minute pour montrer son talent

«Je dois être le plus vieux skateur du Luxembourg, d’où le fait que je ne participe pas, sinon j’ai mal au dos pendant des jours, mais je ne raterais cet événement pour rien au monde! C’est des tueurs les mecs, il y a des Argentins, des Russes, des groupes d’européens professionnels et des amateurs très performants. C’est très intéressant de voir tous ces jeunes s’affronter dans ce magnifique skatepark!», raconte Sébastien Vécrin, skateur amateur depuis toujours.

Des milliers de visiteurs étaient sur place pour profiter du spectacle pendant les qualifications. Les skateurs étaient répartis en 8 groupes de 5 et chaque participant avait plus ou moins 1 minute pour montrer ce qu’il savait faire. Sous une météo qui affichait plus de 28 degrés en plein soleil, les participants ont rivalisé d'adresse. Les «ollies», «side flip», «kickflip» ou encore les fameux «180°» et «360°» et bien d’autres figures ont été applaudies par la foule et les animateurs.

Un voyage depuis Bordeaux

«Je n’ai pas de sponsors comme d’autres car je participe pour m’amuser et c’est ma première participation à la LXB Cup. Je fais du skate depuis 6 ans parce que ça libère mon esprit et j’aime beaucoup me déplacer de cette façon. C’est depuis que j’ai appris quelques "tricks" que j’y ai vraiment pris goût», sourit Liam Becker, 20 ans, en 2e au lycée de Grevenmacher.

D’autres skateurs, comme Benjamin Garcia, ont fait le chemin depuis Bordeaux pour essayer de remporter le trophée. «L’an passé, je suis arrivé deuxième. Cette année, je vais essayer de faire mieux malgré le haut niveau de la compétition».

Les futurs skateurs ont eu droit à des leçons ce samedi matin, pour apprendre les bases de la discipline et quelques «tricks» pour glisser tel des pros. Après l'effort, le village - avec quelques boutiques d’articles de skate et la food plaza - a permis aux participants et aux spectateurs de se restaurer.

(Joanne Reinard/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.