Mondial 2018

16 juillet 2018 23:05; Act: 17.07.2018 09:21 Print

Kevin De Bruyne «s'en bat les c*******»

C'est la phrase que le joueur belge a lâchée lors de la réception de son équipe à Bruxelles. Du deuxième degré, évidemment.

storybild

Capture d'écran

Sur ce sujet

Non contents d'être des footballeurs de génie obnubilés par l'offensive, les joueurs belges – troisièmes de cette Coupe du monde russe – sont également les champions de la dérision. Et même de l'autodérision. Ils l'ont encore prouvé dimanche soir sur le balcon de l'Hôtel-de-Ville de Bruxelles, devant des dizaines de milliers de supporters médusés mais complices, lors de la réception officielle marquant le retour des héros au (plat) pays.

Le show a commencé par une pitrerie de Dries Mertens. Sur les réseaux sociaux, l'attaquant de poche (1,69 m) du FC Naples avait été la risée de certains internautes, qui se sont ouvertement moqués de sa taille «minuscule». La réponse du berger à la bergère: Mertens est arrivé sur le balcon... à genou, mimant sa morphologie!

Le show a ensuite atteint son paroxysme lorsque Kevin De Bruyne est à son tour apparu sur l'estrade réservée à la délégation fraîchement rentrée de Russie. L'attaquant de Manchester City a pris le micro et à lâché: «Vous le savez bien, mon français n'est pas bon. Mais je m'en bats les c...».

Digne chapitre de l'humour belge, cet épisode fait suite à un interview de Kevin De Bruyne qui avait défrayé la chronique. C'était le mercredi 22 juin 2016, en direct à la télévision, après une courte victoire de la Belgique contre la Suède et la qualification pour les huitièmes de finale de l'Euro. Ce soir-là, à chaud, lorsque le journaliste lui avait demandé son avis sur la performance de son équipe, il avait instinctivement répondu: «Je m'en bats les c...»!

Résultats et statistiques

(L'essentiel/bc)

Plus de mondial 2018