Bande dessinée

04 janvier 2010 07:53; Act: 04.01.2010 09:02 Print

Le dessinateur de Ric Hochet est mort

Gilbert Gascard alias Tibet, le créateur de Ric Hochet et Chick Bil, est décédé samedi des suites d'un malaise.

storybild

Extrait d'un album de Ric Hochet. (photo: dr)

Le dessinateur franco-belge Tibet, créateur des héros de bandes dessinées Ric Hochet et Chick Bill, est mort samedi à l'âge de 78 ans à Roquebrune sur Argens, dans le Var, son lieu de villégiature de prédilection, a indiqué dimanche son éditeur, les éditions du Lombard.

Le dessinateur est décédé dans la nuit des suites d'un malaise, précise l'agence de presse belge Belga.

Né le 29 octobre 1931 à Marseille, Gilbert Gascard alias Tibet avait émigré en Belgique avec sa famille à partir de l'âge de cinq ans, selon la biographie publiée par son éditeur.

76 albums de Ric Hochet

Il est notamment le créateur du cow-boy Chick Bill et, en collaboration avec l'écrivain André-Paul Duchâteau, du journaliste Ric Hochet.

Gilbert Gascard doit son pseudonyme à la prononciation de son prénom par un frère de dix-huit mois son aîné, qui trouvait "ti-bé" plus facile à dire que "Gilbert", selon son éditeur.

Sa carrière de dessinateur commence à la fin des années 1940 à Bruxelles. En 1953, Tibet publie la première aventure de son cow-boy, "Chick Bill en Arizona" dans une revue des éditions du Lombard, avant de faire une série de quelque 70 albums de ces westerns comiques destinés à un tout jeune public.

En 1955, sur un scénario d'André-Paul Duchâteau, il met en images la première enquête de Ric Hochet, petit crieur de journaux puis reporter au quotidien "La Rafale". Son héros compte aujourd'hui à son actif 76 énigmes résolues et autant d'albums.

Tibet interviewé par l'historien de la bande dessinée Patrick Gaumer

lessentiel.lu avec AFP

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).