02 avril 2008 22:20; Act: 03.04.2008 10:06 Print

«Un enfant va cliquer sur tout ce qu'il voit»

LUXEMBOURG - La vigilance sur le Net, c'est simple comme de regarder avant de traverser la route.

storybild

Mettre un filtre parental, c'est bien. Éduquer aussi l'enfant à la vigilance, c'est encore mieux. (afp)

  • par e-mail

L'essentiel: Quels soucis de sécurité un enfant peut-il rencontrer sur le Net?

Gust Mees (formateur pédagogique TIC): Un petit enfant va cliquer sur tout ce qu'il voit.
Il est donc susceptible d'attraper ce qui passe: virus, cheval de Troie, etc. Sans parler des problèmes que les adolescents peuvent rencontrer : être traqué par des pédophiles, télécharger des choses illégales, etc.

Comment réagir? En bardant l'ordinateur de logiciels de sécurité?

Les logiciels sont bien sûr importants. Mais on ne peut pas se reposer uniquement sur eux. Il faut aussi apprendre à l'enfant à être vigilant.

Comment procède-t-on?

En montrant à l'enfant comment activer l'antivirus dès le démarrage de l'ordinateur. En lui expliquant avec des mots simples pourquoi il faut protéger l'ordinateur. En lui expliquant qui sont les gentils et qui sont les méchants par exemple avec des feuilles de coloriage. En lui enseignant un code éthique: Ne fais pas aux autres, ce que tu ne veux pas que l’on te fasse (cyberbullying, happy slapping…). En le responsabilisant, par exemple grâce à une charte d’utilisateur. Celle-ci doit être mise en place en famille et être signée par tous, en mentionnant des sanctions pour non-respect. En l'incitant à réfléchir: « Qu'est-ce qui se passerait si... ». Et en donnant ensuite des exemples pratiques.

Comme?

Comme: « Qu'est-ce qui se passerait si la porte d'entrée de la maison était ouverte ? Des intrus pourraient rentrer dans la maison et voler, et s’ils ont une maladie contagieuse ils pourront aussi nous infecter. Tu vois, c'est le pare-feu qui bloque l'accès, qui ferme les portes et qui nous protège contre les méchants sur Internet. L’antivirus, quant à lui c’est notre vaccin qui nous protège contre les infections ».

On peut aussi prendre les exemples du quotidien: le code de la route, les feux rouges, la ceinture de sécurité dans la voiture. Et dire à l'enfant que sur Internet c'est pareil: il faut appliquer certaines règles.

Et un enfant retient tout cela?

Oui, comme il retient de regarder à gauche et ensuite à droite avant de traverser une route ou de ne pas jouer avec des objets coupants ou du feu. L'enfant comprendra. Dès le jeune âge il est ouvert à l’apprentissage. Il prend plaisir à acquérir de nouvelles connaissances. Récompensez-le quand il fait bien et quand il pose des questions s'il ne se sent pas à son aise sur Internet...

Encore un conseil?

Oui. installer l'ordinateur dans un pièce fréquentée par tout le monde. De manière à garder un œil sur l'enfant, mais aussi pour que celui-ci puisse vous demander conseil à tout moment. Une politique de confiance est de rigueur et meilleure qu'un filtre parental, mais superviser et contrôler ne fait pas de tort non plus.

Recueilli par Séverine Goffin