Expérience

01 avril 2010 20:59; Act: 01.04.2010 21:12 Print

Les moteurs qui s’arrêtent tout seuls au feu rouge

Introduit petit à petit depuis le début des années 2000, le système Start and Stop vient équiper de plus en plus de modèles. Explications.

La première expérience au volant d’une voiture dotée du système Start and Stop peut s’avérer assez déroutante. Dès l’arrêt à un feu rouge, le moteur s’éteint, faisant ressurgir une des pires craintes de l’élève conducteur, celle de caler au beau milieu de la circulation. Et il n’est pas si facile de ne pas céder au réflexe de vouloir redémarrer immédiatement l’auto! Il va pourtant bien falloir s’y faire, car de plus en plus de modèles sortis récemment ont adopté ce système, qui permet de faire baisser les émissions de CO2 de 6 à 10 %, selon les estimations.

Le gain ne porte pas que sur la qualité de l’air, la pollution sonore en bénéficie elle aussi, qu’on soit à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule arrêté. Dans la pratique, le Start and Stop se fait très discret. Tout est géré automatiquement par la voiture qui va mettre le moteur «en veille» lorsqu’elle détecte un arrêt prolongé, en général après trois ou quatre secondes.

Ensuite, tout mouvement du conducteur dans le but de redémarrer est pris en compte, le pied qui se soulève de la pédale de frein, l’enclenchement d’une vitesse ou une pression sur la pédale des gaz, par exemple.

Des «signaux» reconnus par la voiture, qui va relancer immédiatement le moteur. Le temps d’attente (en moyenne, moins d’une seconde) est totalement imperceptible pour l’automobiliste. C’est également la voiture qui «décide» de recourir ou non au Start and Stop.

Par exemple, il ne fonctionnera pas si le moteur de la voiture n’est pas encore assez chaud. Dans un bouchon, il se peut aussi que la batterie se soit trop déchargée pour autoriser un énième démarrage, idem si la climatisation tourne à plein régime. Et on peut souvent couper manuellement le système simplement en désactivant le «mode économique».

Jacqueline Favez

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Henry Des le 17.09.2012 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'était pas Volkswagen le précurseur mais Toyota qui a lancé son premier système start stop dans les années 70. page 170

Les derniers commentaires

  • Henry Des le 17.09.2012 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'était pas Volkswagen le précurseur mais Toyota qui a lancé son premier système start stop dans les années 70. page 170