Die neusten Leser-Kommentare

  • gilbert am 05.06.2019 14:52 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    les problèmes sont terminé pour certains éleveurs ''il ont fait tuer les deux jeunes ours ''dans les Pyrénées ''il vont pouvoir dormir !''les bêtes se débrouille '

      Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
    • LeScribe am 05.06.2019 14:43 Report Diesen Beitrag melden

      Les ours n'ont pas d'avocat. Il est facile pour les éleveurs de les accuser de tous les maux afin de recevoir de fortes indemnités financières.

        Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
      • Asta la vista am 05.06.2019 12:45 Report Diesen Beitrag melden

        Pertes, profit, rentabilité...l’homme n’a que ces mots-là à la bouche! L’ours est à sa place ici, et nous aussi...cela s’appelle la "cohabitation"...ça change de la domination, de l’élimination et de la destruction, c’est plus dur à gérer, certes, mais au final tout le monde y gagnera! cela s’appelle la vie!!!!

          Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
        • Fritz am 05.06.2019 09:33 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

          L'ourse était bien là avant nous!! Et avant un berger avait une vingtaine de moutons, maintenant ils ont des troupeaux de 200 brebis, normal que la perte est plus importante.

            Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
          • Réglisse am 05.06.2019 09:28 Report Diesen Beitrag melden

            Il faudrait peut-être que ces éleveurs revoient leur méthode de travail. Un berger ne doit pas passer sa journée au bar pendant que ses bêtes sont dans les hauteurs. Dans des régions où les grands prédateurs n'ont pas été éliminés (loups en Italie), les bergers s'en sortent, alors pourquoi pas les notre. Je ne parle même pas de l'Europe de l'Est (Pologne, Slovénie) qui comptent beaucoup plus de loups et d'ours que nous.

            • Fanfre am 05.06.2019 12:54 Report Diesen Beitrag melden

              Le problème est essentiellement dû à l'ignorance de ceux qui ont voulu réintroduire l'ours. L'idée était pleine de bonnes intentions mais l'Ours des Pyrénées originel avait un régime alimentaire essentiellement végétarien, pas celui de Slovenie (choisi pour repeupler ce massif) d'où les conséquences désastreuses... une race détruite et un eco système millénaire en pleine mutation

            • carnivour am 05.06.2019 16:49 Report Diesen Beitrag melden

              et si le berger prenez des chien pour défendre se troupeaux? ?!

            Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )