Die neusten Leser-Kommentare

  • Boulmi am 14.12.2019 08:01 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Fred ton commentaire est juste à côté de la situation politique dans ce pays sur les 5 candidats 5 était du parti de l'ancien président que le peuple rejette les autres candidats sont soi en prison ou en exil

    • Mecdu54 am 14.12.2019 12:12 Report Diesen Beitrag melden

      Le nouveau président veut dialoguer avec les manifestants, probablement dans l'optique de mettre fin au hirak, mais apparemment, les manifestants eux mêmes rejettent cette solution et veulent continuer jusqu'à la chute du régime et au départ du chef d'état major, le général Ahmed Gaïd Salah. Je ne sais pas si on va aboutir à une politique de terre brûlée et de répression par le pouvoir ou, finalement, à la chute du régime. L'enjeu est maintenant que cesse ce hirak et que le pays retrouve une certaine stabilité qu'il a perdu depuis 10 mois. La situation économique du pays est assez mauvaise.

    Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
  • Fred am 13.12.2019 20:38 Report Diesen Beitrag melden

    Sont vraiment marrant tout ces gens ne sont pas content du résultat des élections mais ne se sont même pas déplacé pour voter? Quand on ne vote pas on accepte le résultat tout simplement.

    • Mecdu54 am 14.12.2019 12:16 Report Diesen Beitrag melden

      Les manifestants ont depuis plusieurs mois refusé les élections organisées par le régime. Ils demandent la chute et le départ du régime et l'instauration d'un régime qui sera issu de leur rang, avec des futures élections qu'ils organiseront eux mêmes. Dans le cas de ces élections du 12, ils ne reconnaissent ni le vote ni les résultats, ni le nouveau président élu.

    Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )
  • Mecdu54 am 13.12.2019 16:04 Report Diesen Beitrag melden

    Les manifestants rejettent le scrutin et ne reconnaissent pas le nouveau président de la république. Le bras de fer va donc continuer entre d'un côté les manifestants du "hirak" et de l'autre côté le pouvoir de l'actuel chef d'état major de l'ANP Ahmed Gaïd Salah, qui ne semble pas décidé de se retirer du pouvoir. La question reste dans les esprits, combien de temps celà va encore durer? Que va t il maintenant se passer en Algérie? Et surtout y a t il un risque de crise politique grave, scénario à la Syrienne ou à la Libyenne? On part sur une inconnue.

      Alle Kommentare anzeigen ( 1 ) Alle Kommentare anzeigen ( 1 )