Dr. Sex

31 mars 2020 10:52; Act: 31.03.2020 12:09 Print

«Cette crise du coronavirus me tape sur les nerfs!»

Felice est en télétravail. Jour après jour, il devient de plus en plus difficile pour lui de prendre ses distances par rapport à sa compagne et à ses enfants.

storybild

La crise du coronavirus pousse Felice à bout de nerfs. (Symbolbild) (photo: Nadezhda1906)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Felice (36 ans) à Dr. Sex: Cela fait maintenant plus d’une semaine que je suis en télétravail. Malheureusement, je ne suis pas tout seul chez moi. Ma femme ne peut plus non plus se rendre à son travail. En plus, il faut s’occuper de nos deux enfants en âge d’aller à la maternelle et à l’école primaire. Au début, c’était encore relativement agréable.

Fini le stress le matin, les longues discussions pour aller au bain! On profitait des agréables soirées télé sur le canapé... et pendant que les enfants étaient dehors, on prenait même le temps de batifoler sous la couette. Mais entre-temps, c’est devenu un véritable enfer et je deviens fou. Cette crise du coronavirus me tape sur les nerfs!

Le bruit constant des enfants et le fait de ne pas avoir la possibilité de me retirer un tant soit peu pour pouvoir travailler en paix me rendent dingue. Hier, j’ai même piqué une crise et j’ai crié sur le plus grand, ce qui a généré une dispute avec ma femme. Cela ne peut pas continuer ainsi. Que dois-je faire?

Réponse de Dr. Sex

Cher Felice,

Ne plus être libre de ses mouvements et être quasiment 24h/24 les uns sur les autres représente un véritable défi pour tous. Il est prouvé scientifiquement que ce genre de situations de crise augmente nettement le risque de perte de contrôle et les gestes de violence. Et comme dans presque tous les cas, ce sont les plus faibles qui en pâtissent, à savoir les femmes et les enfants.

Je trouve génial que tu ailles chercher de l’aide et que tu n’essaies pas simplement de t’en sortir tout seul!

Il me semble désormais important que vous cherchiez, avec ta compagne et tes enfants, des solutions pour structurer et apporter de la variété dans votre quotidien. Dans l’idéal, vous veillerez également à ce qu’il apporte une satisfaction à chacun d’entre vous.

Si tu ne le fais pas déjà, je te conseille de faire une activité physique. Pour l’instant, il n’est pas interdit de sortir au grand air. Rien ne t’empêche donc d’aller faire un jogging ou de courtes ballades. Si le cœur t'en dit, tu pourrais emmener, de temps en temps, ton fils aîné. À moins que tu ne préfères être tout seul dans ces moments-là.

En tous cas, il faut absolument structurer ton quotidien. Lève-toi à heure régulière, même si tu ne dois pas quitter ton domicile. Et fixe-toi des heures de travail. Peut-être que tu préféreras démarrer tes journées de travail plus tôt pendant que tes enfants dorment encore. Essaie également de régler certaines tâches pendant que tu es à l'extérieur.

Établis tout de même un plan d’urgence, dans lequel tu détermines ce que tu fais quand la pression monte. Je souhaite que cette situation prenne fin rapidement, tant pour toi que pour nous tous. D’ici là, je te souhaite beaucoup de force et de courage!

(L'essentiel/wer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BenHD le 31.03.2020 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est la que le mot "parents" prend tout son sens!!! Il faut assumer maintenant!

  • Parents le 31.03.2020 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela s'appelle prendre des responsabilités parental. C'est dur, hein ?

  • Et bien le 01.04.2020 01:18 Report dénoncer ce commentaire

    On fait pas de gosse si on ne veut pas s en occuper.

Les derniers commentaires

  • Jeremy Rettigner le 01.04.2020 22:18 Report dénoncer ce commentaire

    Fallait y penser avant de les faire !!!

  • TontonB le 01.04.2020 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    On fait des enfants, puis on n'assume pas ... elle est belle la société

  • Liloo le 01.04.2020 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement, on fait des enfants pour s'en occuper mais honnêtement c'est normal de craquer. De plus, il n'a jamais dit qu'il ne voulait/pouvait pas s'en occuper. On est enfermé en télétravail en faisant l'école à la maison plus tous les taches qui nous incombent ... j'en connais peu qui arriverait à gérer tout cela de front sans craquer. Il est nécessaire pour le bien être de tout à chacun de réussir à se trouver du temps juste pour soi

  • mammamia le 01.04.2020 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    il n'est plus "Felice"...

  • le monde me degoute le 01.04.2020 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    notre societe veut qu on fasse des enfants, si on en fait pas on est toujours regardé bizarement ou traité d egoiste, ce don't je ne voit pas pourquoi egoiste car l enfant n est pas la, par contre qd il s agit de prendre ses responsabilité et eduquer, elever ses enfant, alors la c est autre chose