Crise du coronavirus

13 mai 2020 07:30; Act: 13.05.2020 10:10 Print

Ces 4 derniers mois qui ont secoué le Luxembourg

LUXEMBOURG - Des premières inquiétudes liées au virus en Chine, mi-janvier, jusqu'au déconfinement actuel, retour sur tous les temps forts qui ont marqué le pays à jamais.

storybild

Des premiers éléments venus de Chine en janvier, jusqu'aux mesures de confinement, en passant par les premiers cas et l'élan de solidarité né au Grand-Duché, retour sur une période en tous points exceptionnelle. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que le Luxembourg est entré dans une phase de déconfinement progressif, L'essentiel vous propose de revenir sur tous les temps forts qui ont marqué le pays depuis le début de cette crise inédite du coronavirus.

Des premiers éléments venus de Chine en janvier, jusqu'aux mesures de confinement, en passant par les premiers cas et l'élan de solidarité né au Grand-Duché, retour sur une période en tous points exceptionnelle.

23 janvier / «Risque très faible»

Le 23 janvier 2020, la Chine se confine et prend de plein fouet l'épidémie de coronavirus qui aurait tué, alors, 17 personnes. Au Luxembourg, le ministère de la Santé réagit, appelle à ne pas céder à la panique et le risque d'introduction du virus au Grand-Duché est jugé «très faible» à l'époque.

28 janvier / Première vigilance

Les premiers cas apparaissent en France et en Allemagne, le Luxembourg revoit sa position, relève le niveau d'alerte et sa vigilance. Les médecins et hôpitaux ont été informés.

29 janvier / Premières infos sur les tests

Un laboratoire luxembourgeois, face à l'évolution de l'épidémie, indique développer un test pour diagnostiquer le coronavirus.

31 janvier / Les voyages limités

L'inquiétude grandit en lien avec les informations venues d'Asie. Le Luxembourg recommande d'éviter les voyages vers la Chine et Cargolux prend des mesures de précaution.

1er février / Premier cas suspect

Ce samedi 1er février 2020, le Luxembourg s'anime après la prise en charge, à l'hôpital, d'un patient rentré de Chine et suspecté d'avoir contracté le coronavirus. Une hypothèse finalement balayée après des analyses. Le ministère de la Santé rappelle alors aux résidents de ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômes.

09 février / Luxembourgeois rapatrié de Chine

Un Luxembourgeois qui vit à Wuhan est rapatrié au Grand-Duché par un vol spécial, passé par le Royaume-Uni et l'Allemagne. L'homme est placé en quarantaine. Deux autres Luxembourgeois seront également rapatriés le 21 février.

24 février / «Nous sommes prêts»

Le directeur de la Santé, le Dr Jean-Claude Schmit, fait savoir que les autorités se préparent à l'arrivée du virus, même si tous les tests effectués jusque-là sur la population, une vingtaine, étaient négatifs. Dans le même temps, le 24 février, les écoles européennes du Luxembourg invitent les élèves ayant séjourné dans des zones touchées par le virus, à rester chez eux.

25 février / Des vacanciers en quarantaine

Des résidents, ayant séjourné dans un hôtel de Tenerife, sont placés en quarantaine au Grand-Duché. 14 autres, qui sont toujours sur place, sont confinés dans l'établissement.

27 février / Ferrero prend des mesures

Les entreprises du pays commencent à s'organiser face à l'avancée du virus, qui touche fortement le nord de l'Italie. La succursale luxembourgeoise de Ferrero met en place une forme de quarantaine pour ses employés de retour de zones touchées.

29 février / Premier cas confirmé

Dans une conférence de presse tenue à la hâte ce samedi 29 février en début de soirée, les autorités luxembourgeoises indiquent avoir enregistré un premier cas de coronavirus sur son territoire. Le patient était de retour d'Italie. «Un scénario auquel on s'attendait. Tout est sous contrôle», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert.

5 mars / Un deuxième cas

Moins d'une semaine après l'annonce du premier cas, un deuxième patient luxembourgeois est infecté au coronavirus. Lui aussi est de retour d'un séjour en Italie.

11 mars / Pas d'événements de plus de 1 000 personnes

Le gouvernement luxembourgeois décide d'interdire les événements réunissant plus de 1 000 personnes, pour limiter la propagation du coronavirus.

13 mars / Premier décès au Luxembourg

Un homme de 94 ans est mort du coronavirus. Il s'agit de la première victime officielle au Luxembourg.

15 mars / Commerces et lieux de sortie fermés

Xavier Bettel annonce la fermeture de tous les restaurants, cafés, bars, discothèques et cinéma. Hormis quelques exceptions, les commerces devront rester porte close. Une décision unique dans l'Histoire du Luxembourg.

16 mars / Les écoles et crèches ferment

L'épidémie est bien là, au Luxembourg, chez ses voisins et à travers le monde. Le gouvernement décide de fermer tous les établissements scolaires et crèches pour au moins deux semaines. Les événements de plus de 100 personnes sont désormais interdits. «La vie au quotidien va changer dans les jours à venir et nous devrons nous adapter», a lancé Xavier Bettel (DP).

16 mars / L'appel du Grand-Duc

Face à la crise qui enfle, le Grand-Duc Henri s'adresse à la population dans une vidéo. Il évoque, au sujet d'un début de confinement, «des décisions pas faciles, mais extrêmement importantes et justes».

21 mars / L'état de crise pour 3 mois

L'état de crise au Luxembourg est décrété pour trois mois. Des mesures sanitaires et économiques peuvent désormais être prises très vite. Le confinement s'accompagne également de contrôles de police et d'amendes en cas de non-respect.

25 mars / 9 milliards d'euros mobilisés

Le Premier ministre, Xavier Bettel, annonce une enveloppe historique de 9 milliards d'euros pour l'économie luxembourgeoise, soit 14% du PIB du pays. 500 millions par mois sont mobilisés pour soutenir le chômage partiel, 200 millions pour le congé pour raisons familiales, 4,5 milliards pour les différents reports de charges (impôts, TVA, cotisations...).

26 mars / Des centres de soins avancés

Le Luxembourg met en place, avec le soutien de l'armée, quatre centres de soins avancés, pour soutenir les hôpitaux au cœur de l'épidémie. Ils sont installés dans des lieux symboliques, la Rockhal, Luxexpo The Box, Däichhal d'Ettelbruck et le centre culturel de Grevenmacher. Ils sont équipés pour assurer des consultations et des tests.

1er avril / Un premier patient quitte la réa

C'est un petit événement loin d'être anodin. Un premier patient, soigné pour le coronavirus, quitte le service de réanimation du CHL. À cet instant, le Luxembourg compte 23 décès et 2 178 malades.

10 avril / La cathédrale vide pour Pâques

Le cardinal Hollerich célèbre les messes de Pâques dans la cathédrale de Luxembourg vidée de ses fidèles, confinement oblige. Des images saisissantes.

15 avril/ Pas de festivités jusqu'au 31 juillet

Le gouvernement luxembourgeois annonce qu'il annule toutes les festivités prévues dans le pays jusqu'au 31 juillet. Et notamment les événements traditionnels de la fête nationale, les 22 et 23 juin.

20 avril / Les chantiers rouvrent

Le Luxembourg décide de relancer les chantiers, suspendus depuis un mois. Chaque employé du secteur se voit distribuer des masques de protection. Un premier pas fort pour relancer l'économie et sortir progressivement du déconfinement. À cet instant, le Luxembourg déplore 75 décès liés au coronavirus et 3 558 malades.

Reprise des chantiers après 33 jours de confinement

????????Après 33 jours de confinement, les chantiers ont repris ce lundi au Luxembourg. Notre article sur http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/on-est-mieux-au-chantier-qu-a-la-maison-13539626

Publiée par L'essentiel Online FR sur Lundi 20 avril 2020

29 avril / L'épidémie ralentit

Les données statistiques des derniers jours concernant l’épidémie de coronavirus laissent penser que celle-ci est en recul, selon les autorités. Mais il y a (déjà) 89 morts et 3 769 malades.

4 mai / Reprise lente des écoles

Une partie des lycéens reprend le chemin des cours le 4 mai. D'autres suivront le 11 mai, puis l'école fondamentale le 25 mai. Avec des mesures sanitaires, évidemment.

8 mai / Masques, tests et une crainte

Le Luxembourg, qui sort du confinement, annonce qu'il va distribuer 36 millions de masques, mettre en place un dispositif de dépistage massif. Le tout sur fond de crainte d'une deuxième vague si le déconfinement est mal maîtrisé.

11 mai / Un semblant de normalité

Le Grand-Duché rouvre ses commerces, de nombreuses entreprises, et retrouve un semblant de normalité. Mais l'épidémie, elle, n'est pas encore derrière nous et la barre des 100 morts a été franchie.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Siempre Novus le 13.05.2020 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est une évidence, c'est que ce virus à comme origine la Chine et que ce pays, devra, rendre des comptes en temps voulu au monde entier! Never forgive, never forget!

  • Mon avis mon opinion le 13.05.2020 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    Cette crise a été un veritable FIASCO mondiale à tous les niveaux, du citoyen jusqu'au plus hautes sphères des Etats! J'espère, et le mot est faible, que le monde, l'humanité tirera des leçons de ce qui s'est passé! Afin, dans l'avenir, d'anticiper une nouvelle pandémie. Car il est clair que cela ne sera pas la dernière fois. Si le virus aurait été plus dangereux, il y aurait eu des dizaines millions de morts. On a encore plus ou moins eu de chance...pas pour tous le monde, mais pour une majorité quand même. Face à un virus foudroyant, c'est l'humanité qui s'éteindra! Alors gardons la mémoire!

  • Paulus le 13.05.2020 14:41 Report dénoncer ce commentaire

    4 mois de pipeau, de balivernes et billevesées. Le Corona Cirkus a bien fontionné sur des millions de veaux.

Les derniers commentaires

  • luxo le 13.05.2020 23:23 Report dénoncer ce commentaire

    Le phénomène marquant à été l'interdiction de vente des masques dans les pharmacies, la réquisition des stock par l'état et l'annonce du ministre de la santé, qui pour rassurer la population affirmait que les masques étaient inutiles

  • lol lol le 13.05.2020 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le problème de l'homme c'est son orgueil ..... toujours persuadé qu'il va maîtrisé les choses ,que ce soit par la science où par l'argent .

  • Passant le 13.05.2020 15:58 Report dénoncer ce commentaire

    Apparament le Ministère de la Santé s'offre un moment de détente et fait une grillade, ou bien d'ou provient l'odeur de saucisse grillée dans le parc ?

  • TontonB le 13.05.2020 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    On voit surtout l'échec complet de la civilisation de la science et de la technologie. S'il y a une leçon à tirer, c'est qu'il faut revenir à une civilisation plus proche de la nature et plus en harmonie avec l'environnement.

  • Paulus le 13.05.2020 14:41 Report dénoncer ce commentaire

    4 mois de pipeau, de balivernes et billevesées. Le Corona Cirkus a bien fontionné sur des millions de veaux.

    • Olivier le 13.05.2020 18:10 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne vois qu'un veau ici Paulus