Coronavirus en Argentine

14 juillet 2020 08:45; Act: 14.07.2020 09:34 Print

D'énigmatiques infections après 35 jours en mer

Un bateau de pêche, en mer depuis 35 jours et dont tout l’équipage avait été testé négatif, est revenu avec 57 marins infectés au coronavirus à son bord.

storybild

Le bateau comptait au total 61 membres d'équipage. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’Argentine cherche à résoudre ce qui s’apparente à une énigme: 57 marins ont été contaminés au nouveau coronavirus alors qu’ils venaient de passer 35 jours en mer et que l’intégralité de l’équipage avait été testé négatif avant de partir. Le bateau de pêche Etchizen Maru est revenu au port après que certains de ses passagers ont présenté des symptômes typiques du Covid-19, a annoncé lundi le ministère de la Santé de la province argentine de la Terre de Feu (sud), indiquant que quelque 57 marins, sur 61 membres d’équipage, ont été diagnostiqués positifs au virus après avoir été soumis à un nouveau test.

Or, les membres d’équipage avaient effectué 14 jours de quarantaine obligatoire dans un hôtel d’Ushuaia (sud) et avant cela, ils avaient subi des prélèvements dont les résultats s’étaient avérés négatifs, selon un communiqué du ministère. Deux d’entre eux ont été testés négatifs et deux autres attendent le résultat de leur test, a précisé le comité des opérations d’urgence de la province. Deux marins ont été hospitalisés, tandis que les autres ont pu rester à bord du bateau.

Cinq hypothèses

«Il est difficile d’établir comment cet équipage a été contaminé, sachant que durant 35 jours, ils n’ont eu aucun contact avec la terre ferme et que le ravitaillement s’est fait uniquement en sortant du port d’Ushuaïa», explique Alejandra Alfaro, directrice des Soins de santé primaires dans la Terre de Feu. Une équipe étudie «la chronologie des symptômes au sein de l’équipage pour établir la chronologie des contagions», a-t-elle indiqué.

De l’avis du chef du service d’infectiologie de l’Hôpital Régional d’Ushuaïa, Leandro Ballatore, il s’agit d’un «cas qui échappe à toute description dans les publications, car une période d’incubation aussi longue n’a été décrite nulle part». «Nous ne pouvons pas encore expliquer comment les symptômes sont apparus. C’est quelque chose de frappant, mais nous avons établi cinq hypothèses que nous devons finir d’évaluer afin d’établir ce qui s’est passé», a insisté l’expert en maladies infectieuses et membre du Comité opérationnel d’urgence de la province.

L’équipage a été placé à l’isolement à bord du bateau, retourné au port d’Ushaïa. L’Argentine a dépassé dimanche les 100 000 cas, et le nombre de morts s’élève à 1 859. L’écrasante majorité des contaminations a lieu dans la région de Buenos Aires.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Logic le 14.07.2020 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    les tests PCR ne détectent que 70 à 80% des personnes infectées. sur 61 marins il pouvait donc en avoir une dizaine testés négatif mais infecté. Quant a la quarantaine, la Chine a signalé des cas où les symptôme n'apparaissent qu'après 27 jours. Sans parler du fait que les porteurs asymptomatique peuvent aussi, même si plus difficilement, transmettre le virus. Je ne voit rien de très anormal dans cette "énigme" sinon un événement de probabilité un peu moindre.

  • EchSoen le 14.07.2020 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'il est aussi intéressant de creuser c'est pourquoi seul 2 de tout l'équipage ne sont finalement pas contaminés

  • Mu le 14.07.2020 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il se transmet par l'air pas étonnant ils devraient tester les oiseaux ça pourrait être un éventuel nid de contamination ils émigrent et on pu ramener le virus

Les derniers commentaires

  • Cortine le 15.07.2020 07:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce virus est à rapprocher de la bactérie Cynthia. Qui après avoir été utilisée lors de la catastrophe BP a muté et pro que ce type de symptômes. D’abord confinée dans le golf du Mexique, elle a été détectée en chine.

  • Jojo spesefolli le 15.07.2020 07:09 Report dénoncer ce commentaire

    L eau...pas de mer!

  • Steph le 14.07.2020 21:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non, faux. Les tests PCR détectent plus de 90%. Ce sont les tests salivaires, comme effectués au Luxembourg, qui sont fiables autour de 70 à 80%

    • @Steph le 15.07.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      les tests salivaires effectués au Luxembourg sont des test PCR. Et non ces test ne détectent malheureusement pas 90% des ces cas .

  • Mu le 14.07.2020 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il se transmet par l'air pas étonnant ils devraient tester les oiseaux ça pourrait être un éventuel nid de contamination ils émigrent et on pu ramener le virus

  • Le Russe le 14.07.2020 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis très inquiet pour aussi Corona contamination discrète indétectable chez nous ici