Coronavirus

30 mars 2020 23:21; Act: 31.03.2020 12:55 Print

Des traitements aux effets secondaires graves

Suite à trois décès potentiellement liés à des traitements testés contre le Covid-19, la population est appelée à ne pas faire recours à l'automédication.

storybild

L'utilisation du Plaquénil, ou hydroxychloroquine, fait débat au sein de la communauté médicale.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Agence du médicament en France a mis en garde lundi contre de possibles effets indésirables graves des traitements testés contre le Covid-19, appelant à ne les utiliser «en aucun cas» en automédication, alors que trois décès potentiellement liés à ces traitements ont été signalés.

«Une trentaine» d'effets indésirables graves, dont «trois décès» ont jusqu'à présent été signalés chez des patients atteints du coronavirus traités par Plaquénil (hydroxychloroquine) mais aussi d'autres médicaments tels que le Kaletra (un antiretroviral associant lopinavir/ritonavir), a indiqué à l'AFP, Dominique Martin, le directeur général de l'ANSM.

Ces effets indésirables ont été signalés principalement à l'hôpital et les analyses sont encore en cours pour vérifier si les événements signalés sont imputables ou pas aux traitements reçus par les patients, a-t-il souligné, espérant de premières conclusions, «d'ici la fin de la semaine».

L'ANSM a placé sous «surveillance renforcée» depuis une quinzaine de jours tous les traitements expérimentés dans la prise en charge du Covid-19, «en particulier lorsqu'ils sont utilisés en dehors des essais cliniques (chloroquine, hydroxychloroquine, azithromycine, lopinavir/ritonavir, tocilizumab, colchicine)».

Surveillance nécessaire

«Il est bien normal qu'il faille essayer des traitements, compte tenu des circonstances, mais ça n'empêche pas qu'on doive exercer une surveillance, une pharmacovigilance sur ces produits», selon Dominique Martin.

À cet égard, l'hydroxychloroquine couplée avec l'antibiotique azithromycine, sous le feu des projecteurs depuis que le professeur français Didier Raoult a publié deux études controversées concluant selon lui à leur «efficacité» contre le coronavirus, mérite une «attention particulière», observe le directeur général de l'ANSM.

Leur association «potentialise le risque» de trouble du rythme cardiaque «qui peut conduire à un accident cardiaque», dit-il. Et cela est «encore plus vrai chez les patients qui souffrent du Covid», en raison de troubles métaboliques spécifiques à cette maladie.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • anal le 31.03.2020 00:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les gens on prit ce médicament sans suivi médical.. et ce médicament c’est au Mg près qu’il faut le prendre.

  • bizarre le 31.03.2020 00:55 Report dénoncer ce commentaire

    À savoir quand même l’hydroxychloroquine a été vendu pendant 50 ans sans prescription médicale en France et placée sur la liste II des substances vénéneuses par un arrêté de janvier 2020. donc on a fait prendre des risques pendant 50 ans au Français . je ne prends pas de médicament sen avis médical et je vous engage d'en faire autant, mais ça me pose question quand même...

  • Jeff le 31.03.2020 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème de cet article est l’auto- médication pas le médicament. Si il est administré avec l’antiviral au bon moment après une anamnèse clair et nette, les résultats sont encourageants. Punkt.

Les derniers commentaires

  • Jean-Claude le 31.03.2020 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    Comme en écho aux déclarations de la porte-parole du gouvernement français, Sibeth Ndiaye, qui a indiqué mardi que des essais cliniques étaient « prometteurs » et seraient étendus sur davantage de patients, le laboratoire français Sanofi s'est dit prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de l'antipaludique Plaquenil. Ce médicament pourrait traiter potentiellement 300 000 patients atteints du Covid-19.

  • Jean-Claude le 31.03.2020 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Plaquenil est un médicament sous forme de comprimé pelliculé (30) à base de Hydroxychloroquine (200 mg). Autorisation de mise sur le marché le 27/05/2004 par SANOFI-AVENTIS FRANCE au prix de 4,17€.

  • malade chronique rhumato le 31.03.2020 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    pour ceux qui font de l'auto médication, d'ou ont-ils l'ordonnance? de dr pas sérieux, qui devrait prescrire ce médicament juste aux malades chroniques qui le prenet souvent. idem pharmacies. le ministère santé devrait bloquer les idiots. en espérant qu'ls seront malades du médicament volé aux vrais ! malades

    • Sacré timing le 31.03.2020 14:37 Report dénoncer ce commentaire

      A la base on pouvait avoir certains de ces médocs sans ordonnance... Notamment celui en prévention contre le paludisme pour les voyageurs depuis...plus de 25 ans. Et puis.... Je vous laisse compléter.

  • luxo le 31.03.2020 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour guérir d’une affection virale, il suffit de laisser la fièvre faire son travail ! Au Luxembourg les médecins ont la mauvaise habitude de prescrire des médicaments pour la faire baisser. Il est préférable de se protéger avec une prise de vitamine D . C’est sur la prévention que le gouvernement doit agir en demandant aux luxembourgeois de modifier leurs mode de vie et leurs alimentation, moins de lait, moins de sucre , plus de légumes et d’oléagineux...moins de voitures et plus de vélo pour les trajets quotidiens

    • LeScribe le 31.03.2020 11:48 Report dénoncer ce commentaire

      En somme une vie au rabais! La médecine à Luxembourg malgré ses défauts est excellente comparé à d'autres pays comme par exemple les Pays-Bas. Ce pays pratique une médecine de brousse. Régression totale: Vélo, paracetamol, restriction aux antibiotiques, éolienne, restriction de la voiture dans nos ville etc...

    • @Luxo le 31.03.2020 13:11 Report dénoncer ce commentaire

      Luxo, je pense que quand on a des connaissances limitées voir absentes dans un domaine, qu'il faudrait éviter de ce prendre pour un "spécialiste" avec des pseudo-recommandations.

    • dadani le 31.03.2020 13:53 Report dénoncer ce commentaire

      @luxo, on en viendrait presque a vous souhaiter du mal si on était comme vous, il existe aussi des maladies génétiques vous n'êtes pas au courant que tout n'est pas du à l'alimentation ou le manque d'exercice !?

    • Suspecteeeee le 31.03.2020 14:41 Report dénoncer ce commentaire

      Donc vous recommandez notamment l'arrêt du lait (source principale et naturelle de calcium, très peu grasse de surcroit) mais recommandez la prise de vitamine D en cachet..?

  • Titus le 31.03.2020 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @l'alchimiste Merci pour votre trait d'humour, ça fait du bien en cette période compliquée.