Masques

20 octobre 2020 16:04; Act: 20.10.2020 18:33 Print

Enfin la solution contre la buée sur les lunettes?

Deux ingénieurs originaires de Suisse ont inventé un aérateur permettant de mieux respirer sous le masque. Les premières livraisons sont prévues pour novembre.

storybild

L’aérateur Airplusplus est fait à partir de plastique alimentaire.

Sur ce sujet
Une faute?

C’est en plein mois de juillet, sous le soleil de Saint-Tropez, que deux compères ingénieurs de formation imaginent un ustensile pour rendre le masque plus confortable. «Nous-mêmes trouvions qu’il était difficile de respirer sous le masque, s’amuse Matthias Vanoni, ingénieur. En plus de cela, on voyait pas mal de gens qui avaient préféré opter pour des visières. L’aérateur Airplusplus, c’est vraiment une invention née par frustration».

Le dispositif est simple: il s’agit d’un ustensile en plastique alimentaire que l’on place sur le menton et qui est retenu par le masque lui-même, placé par-dessus. La prise d’air se fait en dessous du visage, au niveau du menton et s’échappe par les côtés, vers les joues. «Au départ, on s’est demandé ce qu’on faisait pour mieux respirer avec le masque, explique Matthias Vanoni. Après observation: soit on l’enlève, soit on l’écarte».

«La cerise sur le gâteau»

Les deux experts se sont ensuite mis à imaginer des formes à l’aide de pâte à modeler. «Comme mon collègue Raymond Morel et moi adorons les maths, on a enchaîné les tests et les calculs». Les premières impressions 3D et les dernières modifications ont été faites en septembre. Depuis, un site de précommandes a vu le jour et des milliers de personnes auraient déjà craqué. Les livraisons devraient se faire d’ici le mois de novembre. Et puis l’heureux imprévu, ou «la cerise sur le gâteau», comme l’ancien doctorant aime à le dire, c’est que l’aérateur permet d’éviter la buée sur les lunettes.

Durant une période de tâtonnement qui a duré quelques semaines, Matthias Vanoni et Raymond Morel ont bien évidemment dû chercher un fabricant. C’est en Chine qu’ils l’ont trouvé. «On a fait face à un certain snobisme de la part de la France ou de la Suisse. Ils n’étaient pas intéressés par le produit et les offres n’étaient pas très intéressantes pour nous».

«Le virus peut s’attraper par des aérosols»

Mais alors, un dispositif écartant légèrement le masque et qui permet à l’air de circuler est-il un problème en termes de protection? D’après Matthias Vanoni, il est très peu probable que des gouttelettes entrent par-dessous le masque ou s’échappent sur les côtés. Le risque de contamination est donc négligeable.

Toutefois, selon Bertrand Kiefer, bioéthicien et rédacteur en chef de la Revue médicale suisse, l’invention réduit beaucoup l’efficacité du masque: «Si au départ on pensait que le virus se transmettait par des gouttelettes, on sait aujourd’hui qu’il peut s’attraper par des aérosols». Il faut donc privilégier la respiration à travers le masque qui filtre l’air.

(L'essentiel/Valentina San Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gérard le 20.10.2020 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    "Toutefois, selon Bertrand Kiefer, bioéthicien et rédacteur en chef de la Revue médicale suisse, l’invention réduit beaucoup l’efficacité du masque: «Si au départ on pensait que le virus se transmettait par des gouttelettes, on sait aujourd’hui qu’il peut s’attraper par des aérosols». Il faut donc privilégier la respiration à travers le masque qui filtre l’air." : c'est uniquement cette phrase qu'il faut retenir ! Uniquement business.

  • Chaque Zéro compte le 20.10.2020 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour avoir passer des heures à imprimer en 3d (faceshield, straps...etc) lors de la première vague, je trouve que ces messieurs auraient pu et du rendre leur modèle publique, mais bon...tout le monde n’est pas porté par le bénévolat...

  • Jackpot le 20.10.2020 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    10 euros un bout de plastique. Bon Business

Les derniers commentaires

  • Palamunitan le 21.10.2020 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gaston Lagaffe a peut-etre un remede plus sur...

  • luxo le 21.10.2020 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le masque est devenu un marché si lucratif que l'option du sans masque est devenu tabou.

  • SaveEarth le 21.10.2020 04:30 Report dénoncer ce commentaire

    En Asie, les gens portent le masque sans faire les chichis que font les occidentaux.

  • livingMan le 20.10.2020 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les spray anti buée pour les masques de plongée fonctionnent tout aussi bien.

  • ToujoursCensuréparlessentiel le 20.10.2020 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le meilleur masque est incontestablement le masque intégral de plongée de Décathlon. Si en plus vous associez la bouteille de plongée vous êtes certain de ne pas l'attraper. Le masque a même était utilisé dans les hôpitaux pour les malades avec respirateur. c'est pas une blague !