Coronavirus

02 juillet 2020 22:34; Act: 02.07.2020 22:35 Print

Infectés, des singes ont développé une immunité

Une étude chinoise révèle que plusieurs macaques ayant contracté le Covid-19 ont été protégés d’une réinfection 28 jours plus tard.

storybild

(photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La contamination par le nouveau coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19 a protégé des macaques d'une réinfection 28 jours plus tard, selon une étude chinoise parue jeudi dans la revue Science.

L'immunité au coronavirus à la suite d'une première infection, et sa durée, restent des questions sans réponse définitive chez les humains: il faudra attendre d'autres vagues, et peut-être des mois ou des années, pour savoir si les millions de gens contaminés au début de la pandémie sont protégés ou non.

Similarité avec les humains

En attendant, des scientifiques du Peking Union Medical College ont réalisé une expérience sur des macaques rhésus, habituellement utilisés en raison de leurs similarités avec les humains, pour savoir si une immunité à court terme existait.

Six macaques ont été infectés dans la trachée par une dose du virus SARS-CoV-2. Ils ont développé des symptômes bénins à modérés, et ont mis environ deux semaines à se rétablir.

28 jours après la première infection, quatre des six singes ont reçu une autre dose de virus, mais cette fois, malgré une brève hausse de température, ils «n'ont pas montré de signe de réinfection par la même souche de SARS-CoV-2 pendant leur période initiale de rétablissement», écrivent les scientifiques.

Pic après 3 jours

Le pic de charge virale chez les singes fut atteint trois jours après la première infection, ont aussi découvert les chercheurs en réalisant de fréquents prélèvements.

Grâce à de nombreuses analyses, ils ont observé une réponse immunitaire plus forte après la première infection, avec notamment plus d'anticorps dits neutralisants (bloquant le virus), «ce qui pourrait avoir protégé les mêmes primates non humains contre la réinfection à court terme».

Il faudra d'autres expériences pour voir combien de temps cette défense immunitaire reste en place.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frede le 03.07.2020 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    28 jours plus tard ... ça me rappelle ce film d'horreur où un commando venu libérer des singes dans un labo de recherche libère un dangeruex virus. Tiens, tiens

  • Non merci le 03.07.2020 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les études chinoises, pardon, mais on s'en passera, merci!

  • gk le 03.07.2020 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement g pensé pareil triste pour ces pauvres bêtes...

Les derniers commentaires

  • Non merci le 03.07.2020 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les études chinoises, pardon, mais on s'en passera, merci!

  • NoEmojis le 03.07.2020 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Alors, bientôt l'homme aura développé une immunité aussi ! Le singe est actuellement à placer au-dessus de l'homme, donc nous suivrons bientôt. Vive les singes !

  • Sun Y A Te le 03.07.2020 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne crois pas les Chinois! Il faut se méfier d'eux

  • gk le 03.07.2020 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement g pensé pareil triste pour ces pauvres bêtes...

  • Frede le 03.07.2020 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    28 jours plus tard ... ça me rappelle ce film d'horreur où un commando venu libérer des singes dans un labo de recherche libère un dangeruex virus. Tiens, tiens