Coronavirus en Chine

21 avril 2020 12:00; Act: 21.04.2020 13:02 Print

L'étrange réveil de ces médecins revenus de l'enfer

Deux médecins chinois atteints par le coronavirus ont échappé de peu à la mort. À leur réveil, tous deux ont vu leur peau foncer de manière spectaculaire.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils font partie de ces héros de la première heure, mais fort heureusement ces deux médecins chinois ne sont pas morts au combat. Le Dr. Yi Fan et le Dr. Hu Weifeng, tous deux âgés de 42 ans, ont combattu le coronavirus en première ligne, au mois de janvier, en prenant en charge sans relâche les patients qui défilaient à Wuhan.

Pas assez protégés et probablement contaminés par une charge virale importante, les deux médecins ont également contracté la maladie et leur état s'est aggravé au fil des semaines. Plongés dans le coma, tous deux ont échappé de peu à la mort ne devant leur salut qu'à l'Ecmo, une «technique de circulation extracorporelle offrant une assistance à la fois cardiaque et respiratoire».

«Quand je me suis réveillé, j'avais peur»

Après 39 jours sous respirateur, les deux médecins sont finalement revenus de l'enfer. Mais leur réveil fut pour le moins étrange. Yi Fan et Hu Weifeng ont vu leur peau noircir de manière spectaculaire. La conséquence d'un déséquilibre hormonal provoqué par les ravages du virus. Le Dr Yi est, lui, persuadé qu'il s'agit des effets d'un médicament reçu au début de la maladie.

Plus de trois mois après avoir été diagnostiqué positif, ce dernier est encore très faible. «Quand je me suis réveillé, j'avais peur, j'ai commencé à faire des cauchemars», a-t-il confié à la télévision chinoise. L'état de son collègue le Dr. Hu est encore plus préoccupant. Lui est alité depuis plus de 100 jours et son état mental inquiète. «Il n'arrive pas à s'arrêter de parler...», explique le Dr. Yi.

Après trois mois de cauchemars, la reconstruction va être lente pour les deux héros du début de l'épidémie. Leur collègue Li Wenliang a eu moins de chance. Arrêté en Chine après avoir donné l'alerte sur la pandémie en devenir, le médecin de 34 ans a succombé à la maladie début février...

(th/L'essentiel)