Coronavirus

26 octobre 2020 22:58; Act: 27.10.2020 15:23 Print

L’Europe donne un tour de vis pour «sauver Noël»

Face à la forte hausse du nombre de contaminations au Covid-19, plusieurs pays européens ont renforcé leurs mesures de sécurité sanitaire pour freiner l’accélération de la pandémie.

Sur ce sujet
Une faute?

La colère montait lundi en Italie, en raison des nouvelles mesures introduites face à la progression de l’épidémie de Covid-19 pour «sauver Noël». Plusieurs pays européens ont imposé des couvre-feux ou réfléchissent à des confinements face à la deuxième vague.

La décision du Premier ministre italien, Giuseppe Conte, de fermer les restaurants et les bars, à partir de 18h, et tous les théâtres, cinémas et salles de sport pendant un mois a été qualifiée d’«aveu d’échec» par ses détracteurs, et a poussé les scientifiques à se demander si cela suffirait à endiguer la propagation du virus.

La maladie continue à s’étendre à travers l’Europe, et l’Espagne a imposé un nouvel état d’urgence ainsi que des couvre-feux nocturnes. La Catalogne (nord-est) réfléchit même à un confinement de la population à domicile, le week-end, et la région voisine d’Aragon a décidé de boucler son territoire.

Marché de Noël annulé

La France a quant à elle établi un nouveau triste record quotidien avec plus de 52 000 cas supplémentaires de Covid-19. La perspective d’un nouveau confinement y prend corps face à une deuxième vague «brutale» qui pourrait même être «plus forte que la première», s’est alarmé Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique qui guide le gouvernement.

En Allemagne, le marché de Noël mondialement connu de Nuremberg, qui attire quelque deux millions de visiteurs, a été annulé cette année.

Le gouvernement slovène a pour sa part annoncé le durcissement, à partir de mardi, du confinement partiel en vigueur et renforcé les contrôles aux frontières. En Norvège, de nouvelles restrictions vont entrer en vigueur à Oslo, où le port obligatoire du masque de protection est notamment étendu. Les bars de la capitale, déjà contraints d’arrêter de servir à minuit, ne pourront en outre plus accepter de nouveaux clients après 22h.

Et en Belgique, où le nombre des contaminations a triplé en cinq semaines, passant à 321 031 cas, les vacances scolaires de la Toussaint ont été prolongées et les écoles contraintes de s’adapter à la forte progression du virus pour ne pas risquer d’aggraver une situation déjà «dramatique» dans les structures de soins.

La pandémie a fait au moins 1 155 301 million de morts dans le monde, depuis fin décembre, et plus de 43 millions de cas ont été diagnostiqués, selon un comptage de l’AFP.

«Le drapeau blanc de la défaite»

Certains voient toutefois le bout du tunnel: Melbourne, la deuxième plus grande ville d’Australie, devrait ainsi sortir de son confinement cette semaine, après environ quatre mois de restrictions qui ont coûté très cher.

En revanche, les États-Unis ont connu un nombre record de nouveaux cas de Covid-19, ce week-end. Le candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a accusé le gouvernement du président Donald Trump d’agiter «le drapeau blanc de la défaite», après avoir admis qu’il «n’allait pas contrôler la pandémie».

Les restrictions pèsent aussi sur la vie politique: en Allemagne, le parti conservateur d’Angela Merkel, a annoncé le report de son congrès de début décembre, devant élire un nouveau président et potentiel candidat à la chancellerie en 2021, faute de pouvoir réunir ses délégués en raison d’une aggravation de la pandémie.

L’Union européenne a décidé pour sa part de réduire les réunions physiques de responsables et d’experts, au profit des visioconférences, en raison de l’augmentation du nombre des contaminations à Bruxelles.

«Sauver Noël!»

Les nouvelles mesures restrictives sont souvent impopulaires, comme en Italie, où elles portent un coup sévère à des secteurs déjà durement touchés après un strict confinement national, le printemps dernier. Mais ces mesures «nous permettront d’être plus sereins d’ici Noël», a expliqué le Premier ministre italien, tout en avertissant que les célébrations festives seront encore hors de question en fin d’année.

Selon le syndicat FIPE-Confcommercio, les nouvelles mesures italiennes coûteront environ 2,7 milliards d’euros supplémentaires (environ 2,9 milliards de francs) au secteur de la restauration. Les nouvelles mesures décidées par le gouvernement italien ont été sévèrement critiquées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Navrant le 27.10.2020 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les politiques avouent leur impuissance. C'est tout ce qu'ils ont trouvé comme mesures pour essayer de se donner bonne conscience, des "tours de vis"!? Ils n'ont pas encore compris que ce n'est pas ça qui arrêtera l'hécatombe? Idiots! Tout ce qu'il vont réussir à faire c'est provoquer des soulèvements et des émeutes!

  • vimilu le 26.10.2020 23:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aller oups jusqu’à Noël en confinement ensuite on relâche pour les fêtes et oups après on re confine !!!

  • HoHoHo le 27.10.2020 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Sauvons Noël pour avoir notre troisième vague en janvier!!!

Les derniers commentaires

  • sandy le 28.10.2020 02:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauver des centaines voir des millions de vies ou l’économie ????

  • Jeanne le 27.10.2020 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    On ne donne pas un tour de vis pour sauver Noël en particulier. C'est une hypocrisie de plus. Nous sommes priés d'oublier nos traditions et notre passé. Pâques, 15 août sont déjà passés à la trappe, Et je dis celà sans avoir de convictions religieuses particulières. Je parle uniquement de traditions ancestrales.

  • Bientôt la fin le 27.10.2020 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    On teste la patience des peuples. Cela éclatera bientôt quand on annoncera l'augmentation des taxes et la diminution des aides. Le but est de détruire tous les avantages acquis par le passé, mais aussi détruire les emplois, les loisirs. Un jour, vous comprendrez, et ça fera mal.

  • Alfa54 le 27.10.2020 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez resté chez vous économisez et le mois prochain sortez faire des achats de Noël allez rendre visite à vos proches après fêter le nouvel an ensuite les soldes,ils faut sauvé l’économie et fin janvier début février tout le monde sera de nouveau confiné jusqu’

  • Dede le 27.10.2020 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pâques est passé à la trappe, alors pourquoi devrait ont fêter Noël faut s habituer à ne plus rien faire ni croire et le Réveillon de la Saint Sylvestres ? Il est maintenu ????

    • Pauvre société le 27.10.2020 20:38 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le but : tuer nos loisirs. Et certains veulent même plus de restrictions ! Les esclaves modernes qui ne luttent plus pour leurs droits.