Pandémie

10 avril 2020 14:59; Act: 10.04.2020 15:27 Print

Les hommes obèses sont les premières victimes

Au sein des services de réanimation, un constat se dessine de plus en plus: le Covid-19 semble cibler en particulier la population masculine et en surpoids.

storybild

Les hommes en surpoids ont davantage de risques de succomber au Covid-19. (photo: Sefa Ozel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Toutes les réanimations en France constatent une proportion très importante de patients en surpoids ou obèses». Ces mots, sont ceux du docteur Matthieu Schmidt, médecin anesthésiste-réanimateur de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Parallèlement, «les trois quarts de nos patients sont des hommes», a-t-il précisé à France 2.

Constat partagé par un collègue chirurgien new-yorkais, le docteur Hani Sbitany du Mount Sinai Health System. «Je dirais que 80% des patients admis sont des hommes», commente-t-il dans le The New York Times. À Londres, le professeur Derek Hill d'University College relève également que «plus d'hommes que de femmes» sont sujets aux formes graves de la maladie causée par le coronavirus SARS-CoV-2 et «les patients en surpoids ou avec des problèmes de santé sont les plus à risque».

Des statistiques britanniques sur les malades du Covid-19 traités en soins intensifs confirment ce phénomène: 73% sont des hommes et 73,4% sont en surpoids ou obèses.

Covid-19: de l'épidémie à la pandémie

Pas d'explication claire à ce jour

Ce décompte établi au 3 avril par l'organisme indépendant ICNARC, suggère que les malades en surcharge pondérale ont sensiblement moins de chance de sortir vivant de leur passage en soins intensifs: 42,4% des malades obèses (indice de masse corporelle supérieur à 30) survivent contre 56,4% pour ceux de poids moyen ou faible (IMC inférieur à 25).

De même, le sexe masculin semble un facteur de moins bon pronostic: 55,4% des femmes survivent, contre moins de la moitié pour les hommes (47,8%), d'après ces données portant sur environ 2 200 patients d'Angleterre, du pays de Galles et d'Irlande du Nord, admis en soins intensifs.

Les femmes ont de meilleures défenses naturelles

Pourquoi autant d'hommes parmi les cas graves? «C'est une constatation. Je n'ai pas à ce jour d'explication claire» répond l'expert Jean-François Delfraissy, qui émet toutefois l'hypothèse d'une fréquence accrue des pathologies multiples chez les hommes. «Je suis très humble vis-à-vis de ce virus. Je ne le connaissais pas il y a encore trois mois et demi. Il y a plein de points d'interrogation», reconnaît, sur la radio France Info, celui qui préside le comité scientifique chargé de conseiller le gouvernement français sur l'épidémie.

Une piste avancée pour expliquer le plus grand nombre d'hommes gravement malades du Covid-19 dans les hôpitaux: les meilleures défenses naturelles des femmes face aux virus. C'est une situation «connue» en matière de maladies virales, assure le professeur Pierre Delobel, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Toulouse. «L'immunité innée est meilleure chez les femmes, notamment avant la ménopause».

Mettre fin à la propagation du coronavirus

Pour la surreprésentation des personnes en surcharge pondérale, l'explication la plus immédiate est la fréquence nettement accrue des cas de diabète et d'hypertension parmi les sujets obèses. Or, tension élevée et diabète sucré sont deux facteurs aggravants pour le Covid-19, clairement identifiés aussi bien en Chine qu'en Italie, ainsi que l'âge et, dans une moindre mesure, les maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires.

Cette caractéristique est de mauvaise augure pour les États-Unis, où plus d'un adulte sur trois souffre d'obésité et où le coronavirus a déjà fait plus de 15 000 morts.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • madmed le 10.04.2020 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand on veut faire peur. merci à la société de consommation. je suis obèse et diabétique fumeur donc si j'ai bien compris ma vie ne tient qu'à un fil!

  • Désespérée le 10.04.2020 18:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va aller Madmed :) Prenez soin de vous, restez chez vous et vous ne l’attraperez pas. Et laissez dire les imbéciles qui se sentent supérieurs aux autres.

  • Vacancier le 10.04.2020 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela peut en effet expliquer pourquoi la population américaine est très affectée en ce moment et le sera encore plus dans les prochaines semaines à venir.

Les derniers commentaires

  • Magie le 11.04.2020 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou comme la réthorique arrange tout et beaucoup de monde. L'obésité, comme le tabagisme et tous les autres vices d'ailleurs (alcoolisme etc.) c'est TOUJOURS la faute à la société, c'est clair, la faute aux "autres" (donc dans le lot chacun de nous peut s'en compter). C'est magique. À croire que ceux qui ni ne se goinfrent, ni fument, ni boivent comme des trous etc. sont des extra terrestres dotés de pouvoirs suspects. De la pure sorcellerie.

  • Le Belge, une fois le 11.04.2020 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le gars sur la photo à de l'embonpoint il n'est pas obèse. La cause probablement, une petite Boff de temps en temps ????

  • bonsens le 11.04.2020 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc c’est bien si tout coûte 2 fois plus cher, on va manger 2 fois moins à salaire égal. Merci Covid19 !

  • bonsens le 11.04.2020 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu les commentaires, chercher le mot “statistique médicale” sur Google et ça vous rendra un peu plus intelligent

  • zaza57 le 10.04.2020 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    certains sont obèses par mauvaise alimentation mais d'autres c'est à cause de pathologies de la génétique..maintenant il est certains que les obèses quelqu'en soit la raison sont des personnes plus fragiles au niveau de la santé. mais ne leur jetons pas la pierre; certains le vivent bien mais d'autres mal. restons solidaires et évitons de porter des jugements hâtifs..