Royaume-Uni

05 juin 2020 08:00; Act: 05.06.2020 11:32 Print

Les riches davantage taxés après la pandémie?

La crise engendrée par le coronavirus risque de creuser les inégalités au Royaume-Uni. Le pays étudie la possibilité de solliciter davantage les grandes fortunes.

storybild

Le gouvernement de Boris Johnson aura du mal à ne pas associer les grandes fortunes à l'effort national, afin d'éviter des coupes trop fortes dans les services publics, selon des spécialistes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Et si les plus fortunés étaient mis à contribution après la crise sanitaire? L'idée fait son chemin au Royaume-Uni où la pandémie menace d'aggraver les inégalités dans un pays connu pour sa générosité envers les plus riches. Chômage de masse, faillites en séries, appauvrissement des plus vulnérables: si la société est touchée de plein fouet par le choc économique de la crise sanitaire, pour les milliardaires, le monde d'après pourrait ressembler de près au monde d'avant.

Certes, les plus grosses fortunes du Royaume-Uni ont, pour la première fois en plus de dix ans, perdu de l'argent en 2020, révélait en mai le Sunday Times. Le patrimoine des 1 000 plus grandes fortunes a fondu de 54 milliards de livres en seulement deux mois, à cause de l'impact économique de la pandémie.

«L'argent continue de pleuvoir au sommet»

Mais il s'élève encore à 743 milliards de livres et le pays compte 147 milliardaires, Londres restant leur capitale mondiale, avec en tête l'inventeur James Dyson, connu pour ses aspirateurs sans sac et doté d'une fortune estimée à 16,2 milliards de livres.

«L'argent continue de pleuvoir au sommet», tranche Rowland Atkinson, professeur à l'Université de Sheffield (nord de l'Angleterre) et auteur du livre «Alpha City, comment Londres a été accaparée par les super-riches». Il pense même que les plus fortunés sont «protégés» dans le pays, souvent proches des conservateurs et savent comment mettre à l'abri leur argent.

Des dizaines de milliards de livres dépensés

Certains milliardaires ont été accusés lors de la crise sanitaire de vouloir profiter de l'argent public, via des prêts ou du chômage partiel, pour arranger leurs affaires. L'ONG Greenpeace avait mis en cause Richard Branson, qui selon elle n'a pas payé d'impôts au Royaume-Uni depuis 14 ans et exige que le gouvernement sauve sa compagnie aérienne Virgin Atlantic.

Et derrière la pandémie de coronavirus, c'est le spectre d'une nouvelle décennie d'austérité qui resurgit après la crise financière de 2008. Celle-ci n'avait fait que renforcer les inégalités au détriment des plus pauvres. Pour l'heure, le gouvernement de Boris Johnson dépense presque sans compter des dizaines de milliards de livres pour amortir le choc et éviter des dégâts sociaux trop importants.

Mais le déficit va exploser à près de 300 milliards de livres sur un an et son financement constituera un casse-tête pour les conservateurs, traditionnellement peu enclins à taxer les riches.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ce que Jean dit le 05.06.2020 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout le Brexit qui fait très mal à la GB (même si le Corona n'arrange rien). Mais bon, rien de mieux que de trouver un bouc émissaire dans la pendémie pour totalement se dédouaner...

  • Dede le 05.06.2020 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà un peu de bon sens surtout qu en Angleterre il y’a de très grosses fortunes, taper au portefeuille ça fait toujours mal, Boris va pas se faire que des potes

  • borko le 05.06.2020 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attendez! créer un système qui prendrait de l'argent au gens, proportionnellement à leurs revenus, pour le mettre dans des fonctions qui servent à tous? C'est une hérésie!! Heureusement les Chevaliers de l'ordre du GAFAM vont se battre contre ça.

Les derniers commentaires

  • madiou le 06.06.2020 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Alain, on ne découvre rien dans vos commentaires. Beaucoup connaissent les paliers. Vous interprétez à la place de l’auteur, il y a de grandes chances qu’on soit ignorant à vos yeux. Si vous suivez les règles techniques d’impositions, votre raisonnement est correct. Dans mon précédent commentaire, les explications sont simplifiées pour montrer jusqu’où les limites de les augmentations d’impôts iront. Je paie beaucoup d’impôts et je ne suis pas contre pour payer. Mais je n’ai ni mérite ni reconnaissance, on me dira toujours que je ne contribue pas assez et pourtant. Si les impôts continuent d’augmenter et si on raisonne en « pourcentage » restant par rapport au revenu total, il serait bientôt plus intéressant de pointer au chômage. J’exagère un peu. Mais pourquoi se casser encore la tête pour être à la fin du mois exactement au même niveau que les revenus d’un chômeur?

  • Head of Fiscal Departement le 05.06.2020 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'histoire de taxer les riches est tellement simple à résoudre mais personne osera à le faire par peur de perdre les capitaux. La future génération nous fera peut-être comprendre les vrais valeurs dans un monde sans riches et tous égaux, avec une fortune plafonnés sans laisser tous ces milliards dans la poche de quelques personnes? On depense des milliards pour trouver une goutte d'eau sur la planète Mars et ici bas on meurt de soif... drôle de monde... à méditer...

  • ClearView le 05.06.2020 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Qui va croire Boris Johnson et son parti de Tories? Le parti de Thatcher! Celui qui rêve de privatiser tout ce qu'il peut, et de distribuer les baisses d'impôts aux plus riches. Aucune chance que cela se produise

  • Léon le 05.06.2020 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne farce comme toujours

  • madiou le 05.06.2020 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les grosses fortunes payent déjà des impôts, il va augmenter encore mais jusqu’où? 40%, puis 50%, et jusqu’à 99%. Si tu me donnes 1€ et je te dis que je suis capable de travailler et de le multiplier par 100. Si tu me dis que je dois donner 99€ sur les 100 gagnés alors garde tes 1€. Comme ça personne ne travaillera, je pointe au chômage c’est mieux. Nous sommes dans une société où être bons n’a pas de mérite, la jalousie est partout.

    • Alain le 05.06.2020 20:30 Report dénoncer ce commentaire

      Vous ne comprenez clairement pas les tranches d'impôts.... arrêtez d'entretenir cette ignorance. Si vous êtes imposé à 50% avant 1 million d'euros et 90% après 1 million d'euros. Si vous avez gagné 2 millions brut ça ferait 600 000€ net, pas 200 000€. Les tranches s'applique sur une partie du salaire, pas sur TOUT le salaire. Cette fausse idée que beaucoup se font des taxe font les affaires des ultra riches...