Coronavirus

01 août 2020 16:56; Act: 01.08.2020 19:12 Print

Les soignants sont trois fois et demi plus exposés

Une étude, réalisée en avril, relève que les soignants avaient presque 3,5 fois plus de risques d’attraper le Covid que le reste de la population.

storybild

Sans surprise, l'inégalité d'accès aux masques, gants, surblouses et autres protections est un facteur de risque important (archives). (photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les soignants avaient, en avril, presque 3,5 fois plus de risques d'attraper le Covid-19 que le reste de la population selon une étude publiée samedi, qui relève un risque encore plus élevé pour les minorités ethniques. L'étude, publiée dans le Lancet, a analysé les données entrées par les utilisateurs dans une application spéciale «Covid» sur smartphone, entre le 24 mars et le 23 avril au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, puis a comparé les risques d'attraper la maladie entre les soignants au contact direct de malades et le reste des utilisateurs.

Le nombre de cas confirmés de Covid-19 était précisément de 2 747 pour 100 000 soignants utilisateurs de l'appli, contre 242 pour 100 000 usagers en population générale. En tenant compte des différences d'accès aux tests entre les soignants et le reste de la population, les auteurs «estiment que les soignants sont 3,4 fois plus susceptibles de tester positif au Covid-19». Le risque est même cinq fois plus élevé pour les soignants se déclarant «issus de minorités ethniques, noirs ou asiatiques», même en tenant compte des antécédents médicaux, précisent encore les auteurs.

Matériel «inadéquat»

«Nos résultats confirment les inégalités structurelles face au Covid. Les soignants issus de minorités étaient plus susceptibles de travailler dans des environnements cliniques plus risqués, avec des patients Covid suspectés ou confirmés, et avaient moins accès à du matériel de protection adéquat», avance le Dr Erica Warner, de l'école de médecine de Harvard/Hôpital général du Massachusetts. Sans surprise, l'inégalité d'accès aux masques, gants, surblouses et autres protections est aussi un facteur de risque important.

Les soignants qui utilisaient du matériel «inadéquat» était 1,3 fois plus à risque que ceux disant avoir accès à des équipements satisfaisants, indiquent aussi les auteurs, précisant que l'étude porte sur une période de pénurie d'équipements de protection. L'étude montre aussi qu'un soignant sur trois issu des minorités n'avait pas accès à du matériel adéquat (ou devait le réutiliser), contre un sur 4 parmi les autres soignants.

Environ 2,6 millions d'utilisateurs au Royaume-Uni et 182 408 aux Etats-Unis ont été inclus dans l'étude au départ. En éliminant les personnes ayant utilisé l'appli moins de 24 heures et celles qui étaient d'emblée testées positives, 2,1 millions de personnes ont participé, dont 99 795 s'identifiant comme soignants au contact direct des patients.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • n est il pas le 02.08.2020 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lynn: si vous portez le masque et les autres non , alors vous ne serez pas vraiment en sécurité, peu importe l endroit , Le risque 0 n existe pas néanmoins si les direction font leur job et impose le masque des l entrée des sites , les risques sont moindre et la charge viral aussi . C est aux cadres de veuillez si les protocoles / lois sont respectés, c est aussi pour ça entre autres qu ils/ elles sont payés aussi chère : responsabilité et pas que rentabilité au détriment de la sécurité et santé.

  • Theo le 01.08.2020 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo la deuxième vague est bien la et même si ils veulent le cacher ils ne pourront pas longtemps.

  • Importance d'identifier les situations le 01.08.2020 23:51 Report dénoncer ce commentaire

    Cela démontre bien l'utilité de l'équipement de protection, ainsi que la nécessité de connaître les situations provoquant les infections. Pourquoi ne pas publier une liste de ces situations par catégories ? (école, crèche, bureau, atelier, chantier, hopital/patient, hopital/soignant, magasin, resto-café, etc...). Avec le tracing on connaît certainement l'origine des contaminations. Savoir ces situations à risque permettrait de mieux les éviter et s'en protéger...

Les derniers commentaires

  • moi le 03.08.2020 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Se plaindre à qui ? Ils sont tous dépassés où dans le denie

  • maison de repos retraite le 02.08.2020 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une cadre service soin effrontément a prétendu “ le racisme n existe pas au Luxembourg “ qu elle n en avait jamais entendu ouï! qu’ est donc alors ? ça y ressemble tellement ! Similaire à ce qu’ elle fait pourtant ! Elle discrimine et prétend que ça n en est pas , qu est ce donc alors ? Le Luxembourg serait le seul pays au monde où tout est permis ? Où le racisme soit disant selon elle et ses semblables n existe pas ?

  • floyd le 02.08.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça se passe comme ça aussi ici au Luxembourg malheureusement..

  • vain le 02.08.2020 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Importance d'identifier les situations am 01.08.2020 23:51 Cela démontre bien l'utilité de l'équipement de protection, ainsi que la nécessité de connaître les situations provoquant les infections. : ça à sûrement était demandé par nombreux collaborateur de partout à l itm en vain !

  • n est il pas le 02.08.2020 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lynn: si vous portez le masque et les autres non , alors vous ne serez pas vraiment en sécurité, peu importe l endroit , Le risque 0 n existe pas néanmoins si les direction font leur job et impose le masque des l entrée des sites , les risques sont moindre et la charge viral aussi . C est aux cadres de veuillez si les protocoles / lois sont respectés, c est aussi pour ça entre autres qu ils/ elles sont payés aussi chère : responsabilité et pas que rentabilité au détriment de la sécurité et santé.