Coronavirus

28 octobre 2020 09:18; Act: 28.10.2020 11:18 Print

Novartis s'associe pour trouver un remède au Covid

Le géant pharmaceutique suisse a annoncé, mercredi, un accord avec la société suisse de biotechnologie Molecular Partners pour développer deux traitements contre le Covid-19.

storybild

Novartis conduira les essais cliniques de phase 2 et 3, qui correspondent aux étapes intermédiaires et avancées de développement. (photo: AFP/Fabrice Coffrini)

Sur ce sujet
Une faute?

L'accord entre Novartis et Molecular Partners porte sur la recherche et la commercialisation de deux traitements antiviraux en tout début de phase de développement appelés MP0420 et MP0423, a indiqué Novartis, dans un communiqué. Ces deux traitements à l'étude pourraient être utilisés à la fois en prévention et comme traitement du Covid-19, a précisé Novartis. Ils présentent également l'avantage d'être faciles à administrer, de pouvoir être fabriqués en masse mais aussi de ne nécessiter aucun stockage réfrigéré.

L'accord prévoit que Molecular Partners commence à mener les essais cliniques de phase 1 pour le MP0420 en novembre, et se charge des travaux pré-cliniques restants pour le MP0423. Novartis conduira ensuite les essais cliniques de phase 2 et 3, qui correspondent aux étapes intermédiaires et avancées de développement.

Participation

Novartis dispose ensuite d'une option pour se charger des développements restants et de leur commercialisation, le géant suisse soulignant qu'ils pourront ainsi bénéficier de son expertise dans la gestion des demandes d'autorisation réglementaires et la distribution de médicaments ainsi que de ses ressources pour leur fabrication.

Molecular Partners va recevoir un versement initial de 60 millions de francs suisses (56 millions d'euros), notamment sous la forme d'une prise de participation, Novartis prévoyant d'entrer dans son capital à hauteur de 6%. S'y ajouteront ensuite des versements d'étapes de 150 millions de francs suisses, ainsi que de royalties «significatives» sur les ventes, a ajouté Novartis.

(L'essentiel/AFP)