Peyton Elizabeth Lee

24 septembre 2020 22:55; Act: 25.09.2020 11:42 Print

«Mes origines sont très importantes»

Peyton Elizabeth Lee est à l’affiche de «Société Secrète de la Royauté» sur Disney+. L’occasion pour la jeune actrice d’évoquer ses racines chinoises.

storybild

L’Américaine, dont le père est d’origine chinoise, s’est fait connaître dès 2017 dans la série «Andi» sur Disney Channel. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Peyton Elizabeth Lee campe une princesse rebelle dotée de superpouvoirs dans le film «Société Secrète de la Royauté», dès le 25 septembre 2020 sur Disney+. L’actrice américaine de 16 ans est fière de ses origines chinoises et défend la diversité raciale à l’écran.

Jouer une superhéroïne princière qui défend son royaume, le pied?

Ce qui m’a plu chez Sam, c’est qu’elle a plein de facettes. Être adolescente est déjà suffisamment compliqué en soi, mais elle doit en plus montrer l’exemple dans son rôle de princesse et protéger son pays. Beaucoup de pression, donc, mais elle transforme ça en opportunités.

Sam appartient à une société secrète réservée aux cadets des familles royales. Quel est votre rang de naissance dans votre propre famille et quelle influence a-t-il sur vous?

Je suis la cadette. J’ai une sœur aînée et un petit frère. Je ressens une grande responsabilité envers lui parce que je veux être une influence positive et un bon modèle pour lui. En même temps, ma sœur a deux ans de plus que moi. Donc, elle peut me conseiller et me guider par rapport aux expériences que traversent les filles de mon âge. Cela dit, ce n’est pas toujours fun ni facile d’être la cadette.

Le film fait un clin d’œil au prince Harry. Suivez-vous de près ses frasques?

Je dois avouer que dans la vie je ne m’intéresse pas trop aux familles royales. Le fait que ces gens-là soient considérés comme des célébrités modernes tout en ayant une dimension historique m’intrigue beaucoup. Mais pas assez pour être super au courant de tout ce qui se passe dans l’univers de la monarchie.

Êtes-vous fière de vos origines chinoises et souhaitez-vous être un exemple pour les jeunes de souche asiatique?

Mes origines ethniques sont très importantes pour moi et sont une grande partie de qui je suis. Dans mon boulot, le fait de pouvoir incarner des personnages qui reflètent la diversité raciale du monde est vital à mes yeux. Je pense qu’on sous-estime l’impact que peut avoir le fait de voir à l’écran des gens qui nous ressemblent. Dans mon enfance, découvrir des personnages auxquels je pouvais m’identifier a été un truc énorme pour moi.

(L'essentiel/Miguel Cid)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.