Sortie cinéma

18 février 2020 19:17; Act: 18.02.2020 19:27 Print

Eastwood redonne vie au «héros» Richard Jewell

Dans son nouveau film «Le cas Richard Jewell», Clint Eastwood revient sur l'attentat d'Atlanta en 1996 et le parcours d'un policier un temps accusé.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans «Le cas Richard Jewell», en salles mercredi, Clint Eastwood retrace l'histoire de l'agent de sécurité soupçonné à tort d'avoir posé une bombe aux Jeux olympiques d'Atlanta. Tiré d'une histoire vraie, retraçant comme souvent chez Clint Eastwood le parcours d'un héros américain ordinaire pris dans la tourmente, le film raconte l'histoire de cet ancien policier. D'abord célébré en héros pour avoir trouvé le sac à dos contenant un engin explosif à Atlanta, il avait ensuite été très vite présenté par la presse comme un suspect, sans qu'il soit arrêté ou mis en examen. L'explosion avait fait deux morts et plus de cent blessés.

L'ex-policier, alors âgé de 33 ans, avait été rayé de la liste des suspects par le FBI après 88 jours pendant lesquels les chaînes de télévision avaient campé devant sa maison, décortiquant sa vie et pourchassant ses proches. «On ne lui a jamais donné la chance d'être présumé innocent», avait dit Clint Eastwood aux journalistes, lors de l'avant-première mondiale du film à Los Angeles en novembre. Richard Jewell est décédé en 2007 à 44 ans de problèmes cardiaques liés à un diabète. Le véritable coupable, Eric Rudolph, avait été arrêté en 2003 et condamné à la prison à vie deux ans plus tard.

Polémique sur le rôle d'une journaliste

Un journal d'Atlanta, l'Atlanta Journal-Constitution (AJC), qui avait joué un rôle décisif à l'époque, a dénoncé en décembre le portrait de l'une de ses rédactrices brossé par Clint Eastwood dans le film, insinuant qu'elle avait couché avec un policier en échange d'informations. Dans le film, Kathy Scruggs, qui faisait partie des journalistes ayant rapidement établi que Richard Jewell était considéré comme suspect par le FBI, est montrée en train de proposer une relation sexuelle à un agent du FBI, ce qu'ont formellement démenti son journal et ses collègues de l'époque. Kathy Scruggs est décédée en 2001.

«Le portrait de notre reporter est choquant, faux» et a été inventé par Hollywood, avait déclaré Kevin Riley, rédacteur en chef de l'AJC. Cox Enterprises, propriétaire du journal d'Atlanta, avait envoyé une lettre à Clint Eastwood et aux studios Warner Bros, déplorant le fait que le journal et ses employés soient «dépeints de manière inexacte et diffamatoire». Le film se fonde «sur une grande quantité d'éléments matériels hautement crédibles» et «les allégations de l'AJC sont sans fondement», avait affirmé Warner dans sa réponse à la lettre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • American History Six le 19.02.2020 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    L'Amérique dans toute sa splendeur...

Les derniers commentaires

  • American History Six le 19.02.2020 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    L'Amérique dans toute sa splendeur...