Audience en baisse

01 avril 2015 10:33; Act: 01.04.2015 10:49 Print

Et si Astérix arrêtait sa carrière au cinéma?

Alexandre Astier a réalisé une version sympa des aventures d’Astérix et Obélix. Un chant du cygne?

Sur ce sujet
Une faute?

Vu les résultats de leurs dernières aventures, les Gaulois créés par René Goscinny et Albert Uderzo pourraient adopter la phrase de Calimero: c’est trop injuste. En 3D, «Le domaine des dieux» n’a attiré «que» trois millions de spectateurs en France. C’est mieux que le 1,3 million du dessin animé «Astérix et les Vikings». Mais depuis le tabac de «Mission Cléôpâtre» en 2001 (plus de 14 millions d’entrées), les irréductibles Gaulois perdent régulièrement en attrait: «Astérix aux Jeux olympiques» a rassemblé un peu moins de sept millions de spectateurs, «Au service de Sa Majesté» un peu moins de quatre.

Pourtant, qu’il est sympathique, ce «Domaine des dieux», qui voit César soumettre les rustres Gaulois à la tentation du luxe, en construisant un complexe résidentiel juste en face de leur village. Personnages tout en rondeurs, animation soignée qui adapte intelligemment les bulles de la BD, respect du matériau d’origine jusqu’à manquer parfois d’un peu d’irrévérence...

Un des bonus du DVD revient sur la popularité d’Astérix et Obélix depuis leur création. Ce qui suggère une question: Par Toutatis! qui saura réinventer la recette de la potion magique pour redonner aux Gaulois, sur grand écran, le lustre qu’ils méritent?

(L'essentiel/Catherine Magnin)