Au cinéma

10 novembre 2019 10:43; Act: 11.11.2019 14:51 Print

La «climate-​​fiction» devient incontournable

Disparition des abeilles, lutte pour «l'or bleu» ou pénurie d'essence: la «climate-fiction», cousine de la science-fiction, a le vent en poupe dans les librairies et à l'écran.

Sur ce sujet
Une faute?

Au cinéma, l'humanité devenue stérile dans «Les Fils de l'homme» (Alfonso Cuaron, 2006) et la Statue de la Liberté congelée par une nouvelle ère glacière dans «Le Jour d'après» (Roland Emmerich, 2004) illustrent bien les futurs proches servant de cadre à la «climate-fiction». Mais ce courant n'a été baptisé qu'au tournant des années 2010, par Dan Bloom. D'après ce journaliste américain, il progresse «à la vitesse de l'éclair» depuis «environ cinq ans», notamment «en réaction à Donald Trump» et aux climatosceptiques.

«La cli-fi est un sous-genre de la science-fiction» précise Andrew Milner, professeur de littérature comparée à l'université Monash de Melbourne. «Ses auteurs, lecteurs, éditeurs et réalisateurs s'identifient à la tradition de la science-fiction.» S'il estime que la «cli-fi» doit encore évoluer pour «devenir autonome», il note aussi qu'elle se développe «très rapidement».

Phénomène mondial

«Ce développement répond à des préoccupations du monde réel» explique J.R. Burgmann, également professeur à Monash et coauteur de «Science fiction and climate change : a sociological approach» avec Andrew Milner. «La littérature a été assez lente à s'emparer du changement climatique, mais elle rattrape son retard».

Venu des pays anglophones, un vent de «cli-fi» souffle partout dans le monde. En France, les séries «La Dernière Vague» sur France 2 et «L'Effondrement», à partir de lundi sur Canal, illustrent sa popularité grandissante. Mais il ne s'agit que de la partie émergée d'un iceberg d'abord littéraire.

En témoigne «Une histoire des abeilles» de Maja Lunde, best-seller 2017 en Allemagne traduit dans une trentaine de langues, racontant une société où les fleurs doivent être pollinisées à la main. «Je pense que nous verrons plus de ces livres dans les années à venir», car «les gens sont de plus en plus préoccupés par le changement climatique et les auteurs écrivent sur ce qui leur fait peur» déclarait-elle à l'AFP en 2018. En effet, le courant semble s'accélérer.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bonar le 10.11.2019 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    C’est vraiment super j’adore ces films

  • realite le 10.11.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui les Gens sont très préoccupés par cela

Les derniers commentaires

  • realite le 10.11.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui les Gens sont très préoccupés par cela

  • Bonar le 10.11.2019 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    C’est vraiment super j’adore ces films