Dean-Charles Chapman

13 janvier 2020 07:30; Act: 13.01.2020 09:44 Print

«Les scènes dans le no man's land ont été dures»

L'acteur anglais Dean-Charles Chapman est à voir dans le film «1917», dans lequel il incarne un soldat, pendant l'horreur de la Première Guerre mondiale.

Sur ce sujet
Une faute?

Le comédien a été révélé dans la série médiévale «Game Of Thrones». C'est dans un tout autre registre que Dean-Charles Chapman s'illustre dans «1917», en salle le 15 janvier. Il y incarne un soldat héroïque durant la Première Guerre mondiale. L'acteur anglais de 22 ans s'est inspiré d'un aïeul ayant combattu pour jouer ce rôle et surmonter les difficultés du tournage.

Vous est-il arrivé de vous planter durant le tournage des longs plans-séquences du film?

Bien sûr. C'est généralement un petit truc qui faisait foirer les prises. Je devais trimbaler une foule d'accessoires comme une torche, un pistolet de détresse, un fusil, qui pouvaient mal fonctionner à tout instant. Quand on se gourait, neuf fois sur dix, on essayait de continuer et terminer la scène. Certaines erreurs sont restées dans le film. Elles rendent l'action d'autant plus réaliste.

Comment vous êtes-vous préparé pour ce rôle physiquement éprouvant?

On a suivi un entraînement de six mois avant le tournage. George MacKay (son partenaire à l'écran) et moi nous sommes d'abord rendus en France et en Belgique, pour visiter les lieux où s'est déroulée la guerre. Puis on a fait des exercices militaires avec un ancien soldat de l'armée britannique et de la condition physique avec un entraîneur personnel.

Vous avez découvert qu'un de vos aïeuls avait fait la guerre, non?

Exactement. Pour me documenter, j'ai lu un livre composé d'extraits des journaux intimes de soldats ayant combattu pendant la Première Guerre mondiale. Mon arrière arrière-grand père y racontait avoir fait partie de la cavalerie. Il avait été blessé par balles et paralysé pendant quatre jours alors qu'il se trouvait dans le no man's land mais avait survécu. Savoir ça m'a beaucoup aidé à m'identifier à mon personnage.

Quelle a été la scène la plus difficile à tourner?

Les scènes dans le no man's land ont été particulièrement dures. On pataugeait dans la boue et glissait à chaque pas. Et puis je souffrais d'une périostite tibiale qui m'empêchait de marcher normalement. Mais tout cela n'était rien comparé à ce que les vrais soldats ont enduré.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.