Sortie Cinéma

27 octobre 2020 22:18; Act: 28.10.2020 20:34 Print

Maïwenn plonge dans ses racines

Après «Polisse», la cinéaste française raconte une histoire plus personnelle.

Sur ce sujet
Une faute?

Emir, le grand-père de Neige (Maïwenn), est le pilier de sa (nombreuse) famille. Lorsqu’il meurt surgissent les frictions et les rancœurs entre les uns et les autres. Quel type de funérailles organiser? Choisir un cercueil en chêne ou en carton? De plus en plus obsédée par ses origines, Neige plonge dans ses racines algériennes.

Outre Maïwenn dans le rôle titre, le casting d’«ADN» (labellisé Cannes 2020) est énorme: Fanny Ardant, Dylan Robert (césarisé Meilleur espoir masculin en 2019 pour son rôle dans «Shéhérazade»), en passant par Marine Vacth et Louis Garrel (très drôle). Sur l’émouvante musique d’Idir, la réalisatrice de «Polisse» raconte son histoire dans un drame intimiste trop personnel. Il a beau soulever des aspects sensibles, on a peiné à rentrer dedans.

(L'essentiel/Marine Guillain)