Lexi Underwood

01 juin 2020 22:17; Act: 02.06.2020 09:16 Print

«Noire, Américaine, fière de mon mélange»

À 16 ans, elle est la jeune découverte de la minisérie événement «Little Fires Everywhere» dispo sur Amazon Prime. Lexi Underwood incarne la fille de Kerry Washington, dans cette histoire de deux mères de famille que tout sépare.

storybild

(photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette jeune comédienne a déjà bien bourlingué. Pourtant, elle a failli tout plaquer juste avant de décrocher son rôle de Pearl Warren dans cette fiction événement diffusée depuis peu en streaming. Rencontre.

Vous volez la vedette à Reese Witherspoon et Kerry Washington dans «Little Fires Everywhere». Qui est Lexi Underwood?

J’ai grandi dans la capitale américaine, Washington, avec deux parents qui travaillent dans des jobs gouvernementaux. Je suis fille unique et j’ai commencé la danse à 3 ans. Les arts m’ont toujours attirée. J’ai appris à jouer du piano, de la flûte et à chanter. À 10 ans, j’ai été choisie pour un spectacle de Noël dans un grand théâtre de la capitale américaine et, en 2014, je suis devenue la jeune Nala dans la comédie musicale du «Roi Lion» à Broadway. Mes parents m’ont toujours encouragée et m’ont fait découvrir Michael Jackson, Etta James mais aussi les Beatles, mon groupe préféré. Ma grand-mère est italienne et elle m’a aussi donné la passion de la musique en me faisant découvrir des artistes italiens.

Est-il vrai que vous étiez prête à abandonner Hollywood avant de décrocher ce rôle?

Complètement. J’avais passé un paquet d’auditions dont une série américaine très populaire et au dernier moment les producteurs ont changé d’avis et je n’ai pas eu le rôle. J’étais en larmes et j’ai dit à ma mère que je voulais arrêter pour démarrer d’autres études. Maman m’a consolé et emmenée au casting de «Little Fires Everywhere» le lendemain et me voilà!

Ressemblez-vous à Pearl Warren de la mini-série?

Je suis très artistique comme elle, je suis fille unique comme elle et ma mère est ma meilleure amie mais la ressemblance s’arrête là. Pearl et sa mère s’adorent, mais il y a tant de secrets et de drames entre elles que j’avais du mal à m’arrêter de pleurer dans les scènes les plus difficiles même après la fin du tournage.

Quavez-vous appris de Kerry Washington qui incarne votre mère dans la mini-série?
Il y avait un grand groupe d’adolescents sur le tournage car l’intrigue tourne autour de la vie de ces jeunes et de leurs mères. Kerry et Reese (NDLR: Witherspoon) nous ont appris à nous affirmer et nous ont dit de ne jamais avoir peur de parler. Surtout pour les filles, donner son opinion est primordial. Elles m’ont appris à m’exprimer si j’étais mal à l’aise dans une scène, car toutes deux ont grandi à une époque où les actrices n’avaient pas le droit à la parole.

Qu’est-ce que cela change pour vous?

Avec un père métisse et une mère noire, j’ai toujours été trop Noire pour les Blancs à l’école et trop Blanche pour certains noirs de ma classe. J’ai appris à m’affirmer en revendiquant mes deux héritages. Noire, Américaine et Italienne, fière de mon mélange.

Vous avez 16 ans. Est-ce l’âge du premier amour et des premiers copains?

Non, cela peut attendre encore un ou deux ans. Je veux bien avoir des amis mais cela ne va pas plus loin car j’ai décidé de me concentrer sur ma carrière. Je n’ai pas l’impression de rater quoi que ce soit dans cette décision. J’ai hâte que les tournages reprennent car j’ai différents projets. J’ai quatre heures d’école à distance tous les matins puis je fais de la musique, je lis des scripts, je fais de la danse et j’appelle mes copines sur ma tablette. L’amour peut donc attendre (rires).

(L'essentiel/Fabien Eckert)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the Finn le 02.06.2020 08:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai l'impression que depuis des années, on peut être fier de tout, que ça soit sa couleur, son orientation sexuelle aussi dévergondée qu'elle soit, de son genre même si il n'y en a que 2 (prouvez-moi le contraire) sauf ...d'être blanc.

  • aristoteavéraisin le 02.06.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @the finn Vous avez (hélas) raison. Commentaire très juste. Faites attention à vous, toute les vérités ne sont pas bonnes à écrire et les lobbyes sont puissants...

  • Demain le 02.06.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @theF@ari. Le monde évolue en permanence et il ne va pas s'arrêter, que pour que vous deux ne perdiez pas les pédales. Si vous n'arrivez pas à suivre, ce n'est pas la faute au monde.

Les derniers commentaires

  • Demain le 02.06.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @theF@ari. Le monde évolue en permanence et il ne va pas s'arrêter, que pour que vous deux ne perdiez pas les pédales. Si vous n'arrivez pas à suivre, ce n'est pas la faute au monde.

    • the Finn le 02.06.2020 13:23 Report dénoncer ce commentaire

      Dans cette réalité qui dépasse la fiction, ce n'est pas une évolution, c'est une régression!

    • Toujours les mêmes le 02.06.2020 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @the Finn. Si on ne comprend pas, ce n'est pas la faute aux autres. On essaye de comprendre et si on n'arrive pas on s'abstient d'insulter. Le futur sera de toute façon de la science fiction, Monsieur. Mais il se fera sans vous.

    • Yan le 02.06.2020 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @TheFinn. Étrange que ça vous dépasse si même les enfants comprennent. Arrêtez de chercher le problème chez les autres.

    • Kirk le 02.06.2020 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @theF. Si la réalité dépasse la science-fiction, c'est que la science-fiction est devenue réalité. Ça s'appelle 'évolution'. Et 'ça' vous dépasse????

  • aristoteavéraisin le 02.06.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @the finn Vous avez (hélas) raison. Commentaire très juste. Faites attention à vous, toute les vérités ne sont pas bonnes à écrire et les lobbyes sont puissants...

  • the Finn le 02.06.2020 08:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai l'impression que depuis des années, on peut être fier de tout, que ça soit sa couleur, son orientation sexuelle aussi dévergondée qu'elle soit, de son genre même si il n'y en a que 2 (prouvez-moi le contraire) sauf ...d'être blanc.