Comédie musicale

02 janvier 2020 12:13; Act: 02.01.2020 15:51 Print

«Bodyguard» débarque au Luxembourg

ESCH/BELVAL – La comédie musicale «Bodyguard» a déjà été présentée dans douze pays. En février, la troupe fera une halte au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Qualifiée de «grandiose» par le quotidien Times, la comédie musicale «Bodyguard», basée sur le film du même nom, sorti en 1992, sera présentée au public luxembourgeois du 20 au 23 février prochain.

Le silence est rompu par un coup de feu. Dans la pénombre, trois hommes sont à terre: un terroriste, sa cible et entre les deux, le garde du corps, Frank Farmer. Son arme est dirigée contre le terroriste. Un échange de paroles, un mauvais geste, deux tirs. La salle est plongée dans le noir. L'ancien agent secret, Frank Farmer, est engagé pour assurer la protection de la superstar, Rachel Marron, menacée par un fan et ce, contre le gré de cette dernière. Ni l'excentrique diva, ni son intransigeant garde du corps ne sont prêts à faire de compromis, jusqu'à ce que naisse entre eux une histoire d'amour passionnelle.

Le spectateur doit avoir les nerfs solides

Tout au long, le spectateur est en proie à des frayeurs. Le mal rôde constamment et partout sous la forme d'un fan qui sait se tapir dans l'ombre et se masquer, faisant subitement des apparitions sur scène, dans lesquelles il défie le garde du corps.

À l'écran, le rôle de Rachel Marron était incarné par Whitney Houston et celui de Frank Farmer, par Kevin Costner. Dans la comédie musicale, le public n'est pas en reste avec Aisata Blackman et Jo Weil dans les rôles principaux. La chanteuse et actrice de comédie musicale Aisata Blackman a non seulement brillé dans le rôle de Rachel Marron durant un an sur la scène de Stuttgart, mais a, par ailleurs, également su convaincre par son talent dans la deuxième saison de «The Voice of Germany».

Les deux protagonistes Aisata Blackman et Jo Weil (Photo: BB Promotion)

Fin octobre, «Bodyguard» a connu un coup d'envoi phénoménal de la tournée allemande au Musical Dome de Cologne. Tout le public retenait son souffle au moment où l'actrice entonnait le succès planétaire «I Will Always Love You», dans la dernière scène. Après cela, le public de la première s'est lâché, transformant le Musical Dome en énorme piste de danse sur le morceau du rappel «I Wanna Dance with Somebody».

(Foto: BB Promotion)

Les spectateurs n'ont plus que jusqu'au mois de septembre 2020, pour (re)découvrir l'histoire d'amour passionnante de la superstar Rachel Marron avec son garde du corps Frank Farmer. En février, la troupe fera une halte à la Rockhal de Belval.

Des stars au premier plan

«Ce genre de tournée est énorme. C'est comme si on traversait l'Europe avec sa propre petite ville», déclare le scénariste Lawrence Kasdan à L'essentiel. Si transformer la scène de la Rockhal, initialement conçue pour des concerts, en décor de théâtre représente un véritable défi, «le décor est néanmoins le même partout, y compris au Luxembourg».

Des fans en extase sur les réseaux sociaux:

(Franziska Jäger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.