En France

07 avril 2020 08:47; Act: 07.04.2020 10:42 Print

Festivals de musique, vers un été 2020 atone?

Pandémie et confinement font peser une grande incertitude sur la tenue des gros festivals de musiques actuelles cet été en France. À l'étranger, certains sont déjà annulés.

storybild

Quid des grands rendez-vous de l'été en France que sont We Love Green, Hellfest en juin, Eurockéennes, Francofolies, Vieilles Charrues, Main Square, ou Lollapalooza en juillet, voire même Rock en Seine, fin août-début septembre? (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Pandémie, confinement actuel et déconfinement à venir font peser une grande incertitude sur la tenue des gros festivals de musiques actuelles cet été, des Vieilles Charrues en juillet à Rock en Seine fin août. Les références du genre à l'étranger ont déjà donné le ton: Coachella, en Californie, est reporté en octobre, The Great Escape et Glastonbury n'auront pas lieu en 2020 au Royaume-Uni, tandis que Primavera Sound à Barcelone s'est replié fin août. Quid des grands rendez-vous de l'été en France que sont We Love Green, Hellfest en juin, Eurockéennes, Francofolies, Vieilles Charrues, Main Square, ou Lollapalooza en juillet, voire même Rock en Seine, fin août-début septembre?

«C'est hautement incertain», expose pour sa part à l'AFP Arnaud Meersseman, à la tête de AEG Presents France, qui a dans son portefeuille Rock en Seine. «Est-ce qu'on aura l'accord des autorités pour des grands rassemblements en plein air en juillet et au-delà? Je ne parle pas de ceux de début juin, qui paraissent inenvisageables, analyse-t-il. Ensuite, la crise économique nous pend au nez: les gens vont-ils dépenser 80 à 100 euros pour un festival?».

70 000 personnes réunies, impensable?

«Et puis il y a les artistes américains, qui construisent leur tournée européenne en bloc de six semaines: vont-ils venir alors que leur nombre de dates s'est déjà réduit avec les premières annulations? Sans nos têtes d'affiches, la situation devient intenable», poursuit M. Meersseman. Le dirigeant d'AEG Presents France demande une «clarification» des pouvoirs publics pour une meilleure «visibilité». «Mieux vaut dire vite s'il faut annuler pour éviter une catastrophe», développe auprès de l'AFP Jérôme Tréhorel, directeur des Vieilles Charrues.

M. Tréhorel a «du mal à imaginer une autorisation pour un rendez-vous de plus de 70 000 personnes par jour alors que les questions autour du déconfinement se posent». «Les grands rassemblements, festivals ou concerts, ont été les premiers à fermer, ils pourraient être les derniers à rouvrir à entendre les discours des pouvoirs publics», souligne-t-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Louis XIV le 08.04.2020 01:03 Report dénoncer ce commentaire

    Haha, les festivaux sont tellement bons en France que la plupart des Français partent chaque été au Sziget Festival à Budapest.

  • AFPAFPAF¨ le 07.04.2020 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Vous allez bientôt arrêter de centrer vos "infos" sur la France uniquement. Vous n'êtes pas abonnés à d'autres agences qu'AFP ?

Les derniers commentaires

  • Louis XIV le 08.04.2020 01:03 Report dénoncer ce commentaire

    Haha, les festivaux sont tellement bons en France que la plupart des Français partent chaque été au Sziget Festival à Budapest.

  • AFPAFPAF¨ le 07.04.2020 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Vous allez bientôt arrêter de centrer vos "infos" sur la France uniquement. Vous n'êtes pas abonnés à d'autres agences qu'AFP ?