États-Unis

06 juin 2020 19:48; Act: 06.06.2020 19:48 Print

Le rappeur YG sort lui aussi son titre «Fuck The Police»

En guise de protestation après la mort de George Floyd, le Californien a sorti un morceau à charge contre la police. Il n’est pas le premier rappeur à le faire.

Sur ce sujet
Une faute?

YG fait désormais partie des rappeurs qui ont sorti un titre baptisé «Fuck The Police» pour dénoncer les violences policières. L’Américain l’a publié le 2 juin 2020 sous l’acronyme «FTP» en référence à «FDT», morceau qu’il avait balancé en 2016 pour «Fuck Donald Trump». Kennon Daequan Ray Jackson, de son vrai nom, n’est de loin pas le premier rappeur à diffuser un single baptisé «Fuck The Police». On se souvient que N.W.A, mythique gang emmené notamment par Dr. Dre et Ice Cube, avait lâché en 1988 la bombe «Fuck Tha Police» qui avait fait énormément réagir.

D’ailleurs, 32 ans après et dans le contexte du décès de George Floyd, les écoutes en ligne de ce titre iconique ont bondi de 272% d’après Rolling Stone.

Le magazine informe également que d’autres morceaux engagés politiquement, tels que «This Is America» (2018) de Childish Gambino, «Alright» (2015) de Kendrick Lamar, «Fight the Power» (1988) de Public Enemy ou «Freedom» (2016) de Beyoncé, ont eux aussi vu leurs statistiques bondir de manière significative au cours des derniers jours. La plus forte augmentation d’écoutes, 455%, est toutefois à mettre au crédit de James Brown et de son «Say It Loud - I’m Black and I’m Proud» («Dis-le fort - Je suis Noir et je suis fier») datant de 1968.

(L'essentiel/fec)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bob le 07.06.2020 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin de la poésie

  • FullmétalJF le 06.06.2020 22:08 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je verrais bien quelques rappeurs aux USA et en France frappés d'une interdiction d'exercer leur "art" (!) pour incitation à la haine.

  • vieux homme blanc frustré le 08.06.2020 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça c'est de l'incitation à la haine ! Et puis ils rapent quoi !? Du parmesan !?

Les derniers commentaires

  • vieux homme blanc frustré le 08.06.2020 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça c'est de l'incitation à la haine ! Et puis ils rapent quoi !? Du parmesan !?

  • lulu le 08.06.2020 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ils appellent çà de l'ART ?

  • m'enfin le 08.06.2020 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et ne pas oublier NTM et sa chanson : nique la police!

  • Ronaldo 1998 le 08.06.2020 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le N le I le Q. Le U le E le police mondial il ont un uniforme et se croient tous permis

  • Don Lord le 07.06.2020 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @fullmétalJF des chroniqueurs français condamnés pour incitation à la haine continue d’exercer librement sur CNEWS et BFM