Meghan Trainor

05 février 2020 07:22; Act: 06.02.2020 16:44 Print

Un vrai renouveau après la déprime

Meghan Trainor commence l'année 2020 sur les chapeaux de roues avec un album et son rôle de coach dans «The Voice UK».

storybild

L'Américaine avait gagné le Grammy de la découverte musicale en 2016. (photo: Rich Polk)

Sur ce sujet
Une faute?

À l'instar d'autres artistes, celle qui a été révélée par le tube «All About That Bass» en 2014 a connu une traversée du désert. Et pas seulement artistique. Ses cordes vocales ont dit stop. Meghan Trainor a dû subir deux opérations, la dernière en 2017. Pensant qu'elle ne pourrait plus jamais chanter, la star est alors tombée en dépression. «J'avais l'impression de perdre la tête et que j'allais finir ma vie à l'asile. Demander de l'aide et parler honnêtement de ma situation m'a permis de m'en sortir», a-t-elle raconté au «Sun». L'Américaine a repris le goût à l'écriture en commencent une thérapie et en tombant amoureuse de l'acteur Daryl Sabara. «Ce sont des chapitres de la vie avec ses hauts et ses bas», a-t-elle philosophé.

C'est donc avec une niaque retrouvée que Meghan a entamé l'année 2020. Elle est depuis peu dans «The Voice» au Royaume-Uni – un rôle de coach qu'elle adore – et son nouvel album «Treat Myself» est sorti vendredi 31 janvier 2020. Elle y partage notamment le titre «Nice To Meet Ya» avec la rappeuse Nicki Minaj.

«Je devais sortir ce titre sans Nicki. Mais quand mon management s'est mis à bosser avec elle, j'ai voulu faire un duo», a raconté Meghan, au micro de la radio iHeart. La rappeuse a adoré la chanson. «Un de mes rêves devenait réalité!» ajoute la star de 26 ans. Les deux artistes ont aussi tourné le clip ensemble: «Je paniquais plus qu'aux Grammies, mais ç'a été une magnifique expérience. Nicki a même ri à mes blagues sur le tournage». 

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.