Polémique aux États-Unis

04 juin 2020 10:38; Act: 04.06.2020 11:43 Print

Accusée de racisme, Lea Michele s'excuse

L’actrice américaine a réagi aux propos de deux de ses anciens collègues de la série «Glee» qui s’étaient plaints de son comportement odieux envers eux.

Sur ce sujet
Une faute?

Il lui a fallu un peu de temps, mais Lea Michele s’est finalement exprimée sur les accusations de racisme dont elle avait fait l’objet le 2 juin 2020. Ce jour-là, son ex-collègue de la série «Glee» Samantha Ware avait écrit sur Twitter qu’elle avait été victime de «microagressions traumatisantes» de la part de l’actrice de 33 ans qui aurait confié qu’elle voulait «chier dans sa perruque». Un autre ancien comédien du feuilleton avait ajouté de l’huile sur le feu, déclarant que Lea n’acceptait pas qu’ils s’assoient à la même table qu’elle parce qu’ils n’appartenaient pas au même monde.

C’est sur Instagram que la future maman a fait son mea culpa. «Bien que je ne me souvienne pas avoir fait cette déclaration (NDLR: à propos de la perruque) et que je n’aie jamais jugé quelqu’un sur sa couleur de peau ou son milieu, ce qui compte est que mes actes ont clairement blessé des personnes, a-t-elle indiqué. Que ce soit parce que j’avais une position et une perspective privilégiées qui ont poussé les gens à me percevoir comme insensible ou à tenir des propos inappropriés à l’époque, ou bien parce que j’étais immature et que je rendais les choses difficiles sans raison, je présente mes excuses pour mon comportement et pour la peine que j’ai pu causer».

Des internautes lui reprochent d'avoir voulu minimiser ses erreurs

Lea Michele a ajouté qu’elle avait pris du temps durant ces derniers mois pour réfléchir à ses défauts et qu’elle continuait à travailler dur pour s’améliorer, afin de pouvoir être un modèle pour son futur enfant. «Cette expérience me permettra d’être une meilleure personne à l’avenir», a-t-elle conclu.

Le problème pour la comédienne, c’est que ses propos n’ont pas du tout eu l’effet escompté, bien au contraire. La majorité des internautes lui ont reproché d’avoir voulu minimiser ses erreurs et de ne pas reconnaître qu’elle avait tenu des propos racistes. Pire encore, elle aurait effacé certains commentaires négatifs publiés sous son texte.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bourreau le 04.06.2020 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Encore est toujours l’excuse du racisme. C’est du racisme anti blanc , il faut dire stop

  • Messaouda Hank le 04.06.2020 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui ?

  • Jess le 04.06.2020 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Avec ses origines elle a un passe droit normalement.

Les derniers commentaires

  • Messaouda Hank le 04.06.2020 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui ?

  • Jess le 04.06.2020 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Avec ses origines elle a un passe droit normalement.

  • elena le 04.06.2020 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je l’adore lea

  • Bourreau le 04.06.2020 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Encore est toujours l’excuse du racisme. C’est du racisme anti blanc , il faut dire stop