«The Voice»

23 janvier 2020 19:21; Act: 24.01.2020 16:31 Print

Antony affiche déjà des millions de vues

Avant même sa diffusion, prévue ce samedi, l'audition à l'aveugle d'Antony dans «The Voice» a touché un nombre impressionnant de personnes.

storybild

On ne sait pas encore quel coach a choisi Antony. (photo: Bureau233/ITV/TF1)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je n'ai rien compris à ce qui m'était arrivé», confie le Suisse de 24 ans. Le 15 janvier dernier, la vidéo de son audition à l'aveugle dans «The Voice» a été postée sur Facebook par la production de l'émission. Depuis, elle a été regardée plus de 6 millions de fois. L'histoire d'Antony, qui a commencé la musique à la suite du décès de sa sœur, a ému les internautes.

Si votre sœur n'avait pas disparu trop tôt, feriez-vous autant de musique aujourd'hui?

Je n'en avais jamais fait avant le décès d'Emmanuelle (NDLR: en 2008, après un accident). La musique m'a permis d'évacuer toute la tristesse et toute la rage que j'avais en moi et de m'occuper, parce que je ne pouvais plus faire de sport après m'être cassé le fémur.

Depuis combien de temps chantez-vous?

Cinq ou six ans. Jusqu'à l'an passé, je chantais dans ma chambre ou pour mes potes. Puis j'ai commencé à faire quelques concerts. Je suis sorti de ma chambre, parce que j'ai envie de faire carrière dans la musique. J'ai mis mes études à la Haute École pédagogique entre parenthèses pour «The Voice».

Quels ont été les retours après la mise en ligne de la vidéo de votre audition à l'aveugle?

J'ai reçu énormément de messages. J'ai eu 1 500 abonnés supplémentaires en 24 heures sur Instagram et le titre que j'ai écrit et composé pour ma sœur, «Partie trop loin», a eu 6 000 vues de plus sur YouTube.

Pourquoi avoir choisi «Casting», de Christophe Maé, pour l'émission?

Cette chanson raconte mon histoire, celle d'un gamin qui chante dans sa chambre et qui décide de sortir de chez lui parce qu'il veut vivre de la musique.

Vous aviez déjà pensé à participer à une émission comme celle-là?

Oui et non. Je regardais beaucoup «The Voice» quand j'étais plus jeune et quand je chantais je me disais évidemment que ce serait bien que je puisse le faire, mais je n'aurais jamais eu le courage et la prétention de dire que j'avais le potentiel pour le faire. Si on ne m'avait pas contacté sur Instagram, je ne me serais probablement jamais inscrit.

Avant votre passage, vous aviez réfléchi au choix de votre coach?

Oui, j'en avais même discuté avec mes parents, mais je n'arrivais pas à me décider. Je me suis dit que j'allais écouter ce que les coaches avaient à me dire et que je verrais sur le moment en fonction de leurs commentaires.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.