Oulaya Amamra

27 mars 2020 10:50; Act: 27.03.2020 12:29 Print

Dans la peau d'une femme «dangereuse»

La jeune actrice française parle de son rôle principal dans la série «Vampires», disponible depuis vendredi sur Netflix.

Sur ce sujet
Une faute?

Révélée dans «Divines» (César du meilleur espoir féminin en 2017), confirmée dans «Le Monde est à toi» de Romain Gavras et «L'Adieu à la nuit» d'André Téchiné aux côtés de Kacey Mottet Klein: à 23 ans, la comédienne Oulaya Amamra sait choisir ses rôles.

La Française a aussi tourné dans «Le sel des larmes» de Philippe Garrel, qui doit sortir cette année. Mais d'abord, c'est sur petit écran (ça tombe bien!) que vous pouvez la retrouver, dans la série «Vampires» sur Netflix. L'actrice en parle dans la vidéo ci-dessus.

«Vampires», ça vaut quoi?

Créée par Benjamin Dupas («Dix pour cent», «Vernon Subutex»), Isaure Pisani-Ferry et Anne Cissé, cette nouvelle série est particulièrement alléchante. Le pitch en quelques mots: la famille Radescu vit en plein Paris, dans un appartement caché. Alors que la mère Martha et les deux aînés sont de vrais buveurs de sang qui ne supportent pas la lumière du jour, Doïna, 16 ans, vit comme une adolescente normale. Jusqu'à ce qu'une autre nature face surface...

Les six épisodes d'une quarantaine de minutes se dévorent avec appétit, grâce à des secrets et à de nouveaux éléments dévoilés au compte-gouttes, du début à la fin. Le tout ne manque pas de suspense, et le casting moderne est de qualité, bien que les performances ne soient pas toutes de niveau égal. Enfin, c'est surtout l'atmosphère réalistico-fantastique qui fait mouche, découlant d'une idée audacieuse: une série française de vampires qui se déroule dans le Paris d'aujourd'hui, on n'avait encore jamais vu ça.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coco le 27.03.2020 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    boff pas super ce film.

Les derniers commentaires

  • coco le 27.03.2020 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    boff pas super ce film.