Au Brésil

09 janvier 2020 07:36; Act: 09.01.2020 10:26 Print

Netflix contraint de renoncer à son Jésus gay

Netflix a été sommé de retirer la comédie «La première tentation du Christ», où Jésus entretient une relation homosexuelle.

storybild

Netflix et la société de production ont indiqué n'avoir pas encore été informées de cette décision.

Sur ce sujet
Une faute?

La justice brésilienne a ordonné mercredi à Netflix de retirer de son offre de vidéos en ligne «La première tentation du Christ». Dans cette fiction, Jésus semble entretenir une relation homosexuelle.

Un juge en deuxième instance de Rio de Janeiro a expliqué qu'il avait pris cette décision à la demande de l'association catholique Centro Don Bosco de la Fe y la Cultura, afin de «calmer les esprits» au sein de «la communauté chrétienne et la société brésilienne» jusqu'à une décision de justice sur le fond de l'affaire.

Une pétition lancée

La demande de retrait avait été rejetée en première instance et la décision rendue mercredi peut faire l'objet d'un appel. Netflix et la société de production, Porta dos Fundos, à l'origine de cette fiction, ont indiqué à l'AFP n'avoir pas encore été informées de cette décision. «La première tentation du Christ», disponible sur Netflix depuis le 3 décembre, raconte sur le ton de la comédie loufoque une soirée familiale surprise au cours de laquelle Jésus arrive en compagnie d'un autre homme, visiblement homosexuel.

Ce scénario a suscité la colère des associations catholiques brésiliennes et des milieux conservateurs. «Nous sommes en faveur de la liberté d'expression, mais est-ce que ça vaut la peine de s'en prendre à la foi de 86% de la population? La question est posée», a réagi sur Twitter Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien Jair Bolsonaro. Des milliers de personnes ont également signé une pétition demandant le retrait de sa fiction.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tristes Clowns le 09.01.2020 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    En plus d'être blasphématoire...le sketch n'est pas drôle de tout !!! Faut qu'ils apprennent encore pas mal des américains !!!

  • Humour. le 09.01.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Jésus et Mahomet sont des thèmes tabous pour l'humour. C'est seulement une constatation.

  • fab57 le 09.01.2020 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l obscurantisme est là et bien là en 2020

Les derniers commentaires

  • Naïm Kappar le 09.01.2020 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les décisions de la justice brésilienne ne valent que pour le marché brésilien.

  • Humour. le 09.01.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Jésus et Mahomet sont des thèmes tabous pour l'humour. C'est seulement une constatation.

    • Sam Leight le 09.01.2020 15:35 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne pense pas que cela aurait posé un problème à Jésus, ou alors c'est qu'il n'était pas jésus.

  • Chrstis le 09.01.2020 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Dieu merci .... insulter Jésus de la sorte !!!! Il faut être malade pour oser faire produire cette horreur.

    • antithéiste le 09.01.2020 13:59 Report dénoncer ce commentaire

      il faut être malade pour croire jésus a réellement existé. Il n'y a aucun mal à se moquer de personnages fictifs.

    • Incognito le 09.01.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

      @antithéiste, je ne mettrais pas forcément en cause le fait qu'il a existé, mais plutôt la façon dont il a été conçu ;)

  • Fritz le 09.01.2020 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils savent même plus quoi inventer!! Tout a fait normal de retirer cette série.

    • Declan C le 09.01.2020 17:56 Report dénoncer ce commentaire

      Au Brésil seulement.

  • Il faut défendre notre culture le 09.01.2020 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont raison et nous devrions faire pareil pour ne pas laisser détruire notre culture millénaire. C'est à cause d'attaques incessantes de la chrétienté, par ce genre de personnages, qu'au fur et mesure que le temps passe que notre culture s'affaiblit et finira un jour par disparaitre au profit de quoi ? Il faudrait se mobiliser pour défendre notre culture si on ne veut pas demain devoir vivre autrement (et pas forcément mieux). Boycot de Netflix pour commencer ?

    • Paul Hochon le 09.01.2020 13:43 Report dénoncer ce commentaire

      Je me demande comment Jésus aurait réagi.