Crise au Luxembourg

27 octobre 2020 09:00; Act: 27.10.2020 10:11 Print

L'incertitude plane toujours sur l'économie du pays

LUXEMBOURG – Des représentants du Statec ont fait un point lundi matin, sur la situation économique au Luxembourg, alors que la crise sanitaire sévit toujours.

storybild

Le Luxembourg connaît un grand moment d'incertitude économique. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ciel s’assombrit quelque peu sur l’économie du Luxembourg, alors que de nouvelles restrictions sanitaires qui ne manqueront pas de toucher l’activité s’apprêtent à être mises en place. La croissance du PIB a été revue à la baisse pour 2021, à 5,5%, contre 6% précédemment, ont indiqué lundi trois têtes pensantes du Statec, invitées à la commission des finances et du budget de la Chambre des députés. Pour 2020, la chute devrait finalement atteindre -7,5%, soit à peine moins qu’anticipé jusqu’à présent.

Les prévisions présentées par Serge Allegrezza, directeur du Statec, Ferdy Adam, conseiller, et Bastien Larue, spécialiste des conjonctures, ont été réalisées avant l’actuelle hausse du nombre de cas de contaminations au Covid-19 et l’annonce d’un couvre-feu appliqué d’ici la fin de la semaine, précise le député André Bauler (DP), président de la commission. «Les pronostics sont donc prudents, car basés sur des hypothèses», dit-il.

Jusqu’à présent, le Luxembourg a relativement bien résisté aux effets économiques de la crise sanitaire, notamment par rapport aux autres pays. Il s’en sort grâce «à ses services à haute valeur ajoutée, qui ont moins souffert que le reste de l’économie», reprend André Bauler. Bien sûr, certains secteurs ont davantage souffert, comme la construction, l’industrie, le commerce et l’Horesca, qui ont enregistré des décroissances de l’ordre de 20% de leurs chiffres d’affaires, la reprise étant difficile pour certains. L’économie est actuellement marquée par «une reprise nette de l’emploi et une faible inflation», reprend André Bauler. Les prochaines études du Statec auront probablement pour mission d’analyser l’impact du couvre-feu.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Aïe aïe le 27.10.2020 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis il y a une recherche d'excuses dans l'air pour nous baisser les salaires et les retraites dans les années à venir!

  • Phi le 27.10.2020 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien à changer avec les Meilleures. Le Gouvernement Se croit être le Meilleure , résultat catastrophic dans tout les domaines . Vive le GDL

  • @black le 27.10.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg les travailleurs moyens, sont suffisamment bien payés, le problème est que les fonctionnaires, les policiers et les enseignants gagnent beaucoup plus . il serait préférable de se battre pour qu'un enseignant en fin de carrière ne gagne pas plus de 200 ou 300 € qu'un salarié moyen. Ce qui sont à plaindre sont ceux qui doivent vivre avec moins de 1500 € voir moins de 1000 € par mois. Une baisse de l'économie qui impacterait les salaires de plus de 5000 € serait profitable à tous. Car cela entraînerait une chute de l'immobilier.

Les derniers commentaires

  • No comprendo le 28.10.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Qui peut alors m'expliquer pourquoi l'Etat va augmenter ses dépenses (chantiers pharaoniques, recrutement de fonctionnaires, ...) ?

  • le canard enchaîné le 27.10.2020 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle pour l etat Luxembourgeois perdre beaucoup d'argent

  • mendy le 27.10.2020 20:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En son fou de votre crise de merde regarde le prix pour maison et apartement le prix se afrou la il y a pas de crise baisse le prix merde le gent on peut plus vivre commca ca se la crise

  • @black le 27.10.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg les travailleurs moyens, sont suffisamment bien payés, le problème est que les fonctionnaires, les policiers et les enseignants gagnent beaucoup plus . il serait préférable de se battre pour qu'un enseignant en fin de carrière ne gagne pas plus de 200 ou 300 € qu'un salarié moyen. Ce qui sont à plaindre sont ceux qui doivent vivre avec moins de 1500 € voir moins de 1000 € par mois. Une baisse de l'économie qui impacterait les salaires de plus de 5000 € serait profitable à tous. Car cela entraînerait une chute de l'immobilier.

  • luxo le 27.10.2020 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La perte d’un emploi ne serait pas un problème si tous les résidents et frontaliers pouvaient bénéficier d’un revenu de solidarité correspondant à 80% du salaire d’un enseignant.