Luxembourg

07 août 2020 08:14; Act: 07.08.2020 11:48 Print

Le bénéfice net de SES réduit de moitié

BETZDORF - L'opérateur satellitaire luxembourgeois révise ses objectifs à la baisse pour tenir compte de l'impact de la pandémie.

storybild

L'opérateur luxembourgeois de satellites subit aussi la crise. (photo: Editpress/Upload)

Sur ce sujet
Une faute?

L'opérateur luxembourgeois de satellites SES a revu ses objectifs en légère baisse pour l'année en cours, afin de tenir compte des conséquences de la pandémie de coronavirus en cours, après un premier semestre qui a vu son bénéfice net se réduire de moitié. Sur les six premiers mois de l'année, le groupe réalise en effet un bénéfice net de 86,4 millions d'euros, en recul de 49% sur un an, une chute qu'il explique principalement par un recul de son excédent brut d'exploitation (Ebtida) ajusté (-2,3%) et des coûts d'imposition supplémentaires par rapport au premier semestre 2019.

Le chiffre d'affaires de l'opérateur subit en revanche un recul nettement plus réduit, de 1,5% à 947,5 millions d'euros, avec une baisse légèrement plus marquée sur le deuxième trimestre et qui est entièrement provoquée par un recul des activités de vidéos, principal secteur du groupe mais également le plus concurrentiel depuis plusieurs années.

Objectifs révisés

«L'activité a enregistré de bons résultats sur la première moitié de l'année avec un chiffre d'affaires solide dans des conditions de marché difficiles, alors que les bénéfices de nos mesures proactives de limitations des coûts pour compenser d'éventuels effets du Covid-19 peuvent également se voir dans nos résultats», a commenté le PDG du groupe, Steve Collar, cité dans un communiqué.

Dans le détail, l'activité vidéo, qui représente près de 60% du chiffre d'affaires, est en recul de 8,1% sur les six premiers mois, avec une répartition identique de ce recul entre le premier et le deuxième trimestre, du fait d'un marché qui reste toujours très concurrentiel. Les activités de réseaux, en revanche, sont restées en croissance sur la période (+6,4%), avec une augmentation tant sur le fixe que sur la mobilité, secteur qui a été peu affecté par la chute du transport aérien, un des principaux clients en la matière, seuls les services aux gouvernements subissant une légère baisse (-2,2%).

Concernant ses prévisions, le groupe a revu ses objectifs en légère baisse, du fait de la pandémie, anticipant désormais un chiffre d'affaires compris entre 1,86 milliard et 1,9 milliard d'euros, contre une fourchette de 1,92 milliard à 2 milliards d'euros initialement. L'Ebitda ajusté est lui aussi revu en légère baisse, dans une fourchette comprise entre 1,12 milliard et 1,16 milliard d'euros contre 1,15 milliard à 1,21 milliard d'euros attendus initialement, avec un coût attendu lié à la pandémie de 40 à 60 millions d'euros.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tomtom le 07.08.2020 23:26 Report dénoncer ce commentaire

    A part l'activité aérienne (faible déclin), rien n'autorise à penser que le covid ai la moindre chose à avoir avec les bénéfices engrangés... Au contraire tout est en hausse sauf un peu la vidéo, et encore je voudrais voir les vrais chiffres car vu le virus il y a plus d'utilisateurs!... Le problème est bel et bien ailleurs!!! Allez la belle excuse du virus pour virer du personnel à moindre frais, plan social ou avec de belles subventions étatiques, c'est parti...

Les derniers commentaires

  • Tomtom le 07.08.2020 23:26 Report dénoncer ce commentaire

    A part l'activité aérienne (faible déclin), rien n'autorise à penser que le covid ai la moindre chose à avoir avec les bénéfices engrangés... Au contraire tout est en hausse sauf un peu la vidéo, et encore je voudrais voir les vrais chiffres car vu le virus il y a plus d'utilisateurs!... Le problème est bel et bien ailleurs!!! Allez la belle excuse du virus pour virer du personnel à moindre frais, plan social ou avec de belles subventions étatiques, c'est parti...