Coronavirus au Luxembourg

03 avril 2020 15:28; Act: 03.04.2020 16:30 Print

Le versement de dividendes en suspens à la BCEE

LUXEMBOURG - La Spuerkeess attendra octobre pour éventuellement verser ses dividendes à son actionnaire, l’État. Une manière de donner l'exemple en pleine crise du coronavirus.

storybild

La BCEE fait également face aux imprévus en pleine épidémie. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L’État donne l'exemple. La Spuerkeess, dont l'unique actionnaire est l’État luxembourgeois, a décidé de patienter pour verser le dividende dégagé au cours de l'exercice 2019, suivant les recommandations de la Banque centrale européenne en raison de l'épidémie de coronavirus.

La Banque et caisse d'épargne de l'État (BCEE) attendra donc octobre 2020, au plus tôt, pour prendre une décision sur ces 40 millions d'euros, soit la même somme que l'année précédente. Les conséquences d'une crise imprévisible aux défis nombreux.

Certains d'entre eux «ont déjà été relevés» grâce notamment à «la solidité financière et aux résultats en hausse» en 2019, écrit la BCEE dans un communiqué, vendredi. Le produit bancaire de la Spuerkeess s'établit ainsi à 603,6 millions au 31 décembre 2019, ce qui représente une hausse de 66,6 millions (+12,4%) par rapport à 2018.

Des prêts garantis pour les entreprises

La banque a ainsi pris «des mesures aux fins d’assurer la continuité de ses services à destination de ses clients». Les effectifs de Spuerkeess Direct ont notamment été «substantiellement renforcés» afin de répondre à distance de manière optimale à tous les besoins.

Comme cinq autres établissements bancaires de la place financière, la Spuerkess a aussi accordé un moratoire de remboursement sur les financements en cours pour les entreprises durement impactées par la crise. À noter que l’État garantit la majorité du risque à hauteur de 85%, les banques se chargeant des 15% restants.

«La Spuerkeess confirme ainsi son rôle de partenaire financier responsable au service de l’économie réelle luxembourgeoise», conclut le communiqué.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phi le 03.04.2020 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La crise n‘est pas financé par L’Etat mais par les pauvres citoyen.

  • Motmot le 03.04.2020 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    Stop à cet argent VIRTUEL qui n'apporte rien!!!

  • Tom Cat le 03.04.2020 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le versement des dividendes fait que les actionnaires râclent la crème quand il y a du profit et que les employés assument les pertes en cas de crise, faute d'avoir laissé assez de réserves dans l'entreprise. Un vrai geste aurait été de supprimer les dividendes. Mais M&Mme les actionnaires ne vont apprécier au bord de leur swimming pool.

Les derniers commentaires

  • Melusina le 05.04.2020 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    40 millions d'Euro de dividendes en 12 mois? Et puis on ferme 20% du réseau d'agence pour des raisons de coût et on augmente encore le tarif des frais et commissions pour le commun des mortels! Honit soir qui mal y pense. PS. N'oubliez pas de communiquer, quand ces dividendes seront finalement versés. Je parie qu'ils seront versés dans les douze mois qui suivent.

  • bingo le 05.04.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @luis : c’est l’état l’actionnaire. Et le fait de raisonner comme ça, de vouloir d’abord savoir qui sont les actionnaires, pose les premières pierres d’un traitement à la tête du client et donc discriminatoire.

  • oliver le 05.04.2020 00:25 Report dénoncer ce commentaire

    ce sont des dividendes issus des résultats 2019 ! quand on ne veut pas payer... tous les motifs sont bons

  • luis le 04.04.2020 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut voir qui sont les principales actionnaires de la b c e e. et après ont peux débattre.

  • john le 04.04.2020 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tu n'as pas touché de salaire ?