Travail au Luxembourg

17 septembre 2020 15:40; Act: 17.09.2020 15:53 Print

Les seniors ont moins de chance de trouver un emploi

LUXEMBOURG – Les plus de 55 ans sont davantage menacés par le chômage. La crise du coronavirus a renforcé le problème.

storybild

Les personnes de plus de 55 ans ont particulièrement du mal à trouver un emploi au Luxembourg. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Les perspectives d'embauche pour les chômeurs de plus de 55 ans se sont considérablement détériorées au Luxembourg, en raison de la crise du coronavirus. C'est la conclusion à laquelle est parvenue la fondation Idea, le groupe de travail de la Chambre de commerce, dans une nouvelle publication. La crise actuelle aurait «des conséquences durables et graves». Elle impacte directement et indirectement les emplois des seniors. Le chômage des jeunes en Europe étant passé de 18% à 24%, un nombre nettement plus important de jeunes se battent aujourd'hui pour obtenir un emploi – et relègue les seniors au second plan.

Selon l'office européen des statistiques Eurostat, moins de la moitié des 55-64 ans ont actuellement un emploi au Luxembourg, le chômage de longue durée étant particulièrement problématique. «Près de 70% des chômeurs de plus de 55 ans sont sans emploi depuis un an. Chez les moins de 55 ans, ce chiffre n'est "que" d'environ 40%», selon Eurostat.

Pour régler ce problème à court terme, la fondation Idea estime qu'il faudrait davantage soutenir les entreprises menacées d'insolvabilité. En outre, il faudrait soutenir les entreprises qui embauchent des personnes appartenant aux groupes les plus exposés au chômage de longue durée. De manière générale, la culture de recrutement doit également changer. Il faut toujours et encore marteler le fait que les seniors sont également de la main-d'œuvre précieuse.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dark le 17.09.2020 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Virez tous ces RH qui évaluent tout le monde sur des critères établis avec leurs exigences et questions ridicules et on pourra de nouveau faire travailler des personnes compétentes.

  • Senior le 17.09.2020 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de ces travailleurs « seniors » au chômage depuis trop longtemps seraient déjà bien contents de travailler au salaire d’un jeune avec qques années d’expérience. Qui dit senior ne veut pas automatiquement dire salaire élevé ... et en plus ils sont souvent + disponibles & flexibles (pas d’enfants malades à garder, à aller conduire ici et là , etc ...), + motivés, et ont la philosophie du travail bien fait !

  • Senioretaptes le 17.09.2020 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas ainsi qu'il faut faire : Les 3/4 payés par le patron et le reste par l'état avant de licencier un senior et sur justificatifs pendant tout le chômage et si il faut jusqu'à la pension. Au moins ces DRH de pacotille devraient justifier leurs décisions. En sachant que certains seniors sont plus aptes que ces bureaucrates.

Les derniers commentaires

  • retraiteplustot le 18.09.2020 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au lieu de toujours reculer l'âge de la retraite, ils feraient mieux de l'avancer...

  • Unicorn.lu le 18.09.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    RH - ressources humaines, comme d'autres ressources exploitables, naturelles, minérales, renouvelables ou non. Ce terme a été accepté par nos gouvernements, tout comme celui de capital humain, et c'est inacceptable. L'humain ne peut pas être un sous-ensemble d'un système d'exploitation. Et ceux qui gèrent l'emploi des salariés sont d'abord passés par une formation de déshumanisation de l'emploi qui ne fera que progresser.

  • Reste plus qu'à prier le 18.09.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui, même quand on coche toutes les cases on galère alors les pauvres seniors...

  • evident le 18.09.2020 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    A partir de 57 ans les seniors peuvent être 'utilisés' comme tuteurs dans les entreprises, payés et exonérés de charge, c'est dans ce sens qu'il faut faire et non dans l'autre. Et puis vraiment, est-ce nécessaire de bosser jusqu'à 65 quand les jeunes tambourinent aux portes des sociétés. Aussi tous ces responsables RH qui jugent les gens et des gamins(nes) qui font du recrutement alors qu'ils n'ont même pas 2 ans de vie professionnelle ...

  • Goldorak le 18.09.2020 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas établir un seuil minimum annuel de parité homme/femme, junior/senior basé sur les derniers taux de chômage constatés et imposer ces proportions aux entreprises pour toute embauche ? (plutôt que de faire confiance à des DRH avides de viande fraîche, malléable, sous-payée, et "pressurisable" à merci)