Secteur aéronautique

01 décembre 2019 15:46; Act: 02.12.2019 11:47 Print

Airbus licencie des salariés accusés d'espionnage

Seize employés de l'entreprise d'aéronautique sont accusés d'avoir procédé à de l'espionnage industriel. Ils ont dû quitter leurs fonctions, selon la presse allemande.

storybild

Airbus a été confronté à une affaire d'espionnage. (photo: AFP/Pascal Pavani)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant européen de l'aviation Airbus a licencié 16 employés dans le cadre d'une affaire qui avait incité l'Allemagne à ouvrir une enquête sur des soupçons d'espionnage industriel, ont rapporté dimanche des médias allemands. L'agence de presse nationale DPA a déclaré qu'Airbus avait juste confirmé les licenciements, sans donner plus de détail.

En septembre, des sources dans la compagnie avaient indiqué que les procureurs allemands enquêtaient sur des soupçons d'espionnage interne de la part d'employés d'Airbus sur deux projets d'armement avec les forces armées allemandes. «Certains de nos employés avaient des documents qu'ils n'auraient pas dû avoir», avait déclaré l'une d'elles. Les employés travaillent au sein du Programme Line Communications, Intelligence and Security (CIS), basé à Munich, qui s'occupe de la cybersécurité et des activités connexes.

Airbus a déclaré qu'il procédait à un «examen interne continu avec le soutien d'un cabinet d'avocats extérieur» dans cette affaire. «Le groupe coopère pleinement avec les autorités compétentes pour résoudre cette affaire», a-t-il déclaré. Selon les médias allemands, les employés concernés avaient obtenu des dossiers secrets de l'armée allemande concernant l'acquisition d'un système de communication, entre autres.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Russe le 02.12.2019 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit l'Europe doit sévir !

  • Sam1952 le 02.12.2019 06:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et que risquent ils ? Juste une remontrance ? .....il serait vraiment temps , que l’europe Sévisse sévèrement , à l’encontre de ces espions !

  • Notorious UE le 02.12.2019 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est des pauvres lanceurs d'alerte!!! Les robins des bois des temps modernes... (qui par la même occasion se remplissent les poches en toute discrétion)

Les derniers commentaires

  • Paul le 02.12.2019 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    C'est de plus en plus compliqué pour airbus: ils ne savent plus où donner de la tête.

  • Notorious UE le 02.12.2019 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est des pauvres lanceurs d'alerte!!! Les robins des bois des temps modernes... (qui par la même occasion se remplissent les poches en toute discrétion)

  • Le Russe le 02.12.2019 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit l'Europe doit sévir !

    • Spartacus le 02.12.2019 12:47 Report dénoncer ce commentaire

      Certains secteurs stratégiques européens sont trés exposés, et les plires menaces viennent d'où on les attend le moins.

  • du 'new speech' le 02.12.2019 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    mais non, ce ne sont pas des espions, aujourd'hui on appelle ça des 'whistleblower'. Ils ne veulent rien d'autre que de présenter des développement malsains pour l'humanité, ou au moins pour une partie de celle-là

  • Sam1952 le 02.12.2019 06:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et que risquent ils ? Juste une remontrance ? .....il serait vraiment temps , que l’europe Sévisse sévèrement , à l’encontre de ces espions !