Menace de récession

17 février 2020 08:18; Act: 17.02.2020 10:05 Print

Au Japon, la pire chute du PIB en 5 ans

Le Japon a subi au 4e trimestre 2019 la pire chute en 5 ans de son produit intérieur brut (PIB), plombé par une augmentation de la taxe sur la consommation.

storybild

Ce déclin, le premier constaté en cinq trimestres, était attendu par les analystes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une récession (deux trimestres consécutifs de recul) apparaît probable au Japon, en raison des répercussions encore difficiles à mesurer de l'épidémie de coronavirus. Le Japon est à l'heure actuelle le deuxième foyer de la maladie derrière la Chine. Comparé à celui des trois mois précédents, le PIB de l'archipel a lâché 1,6% entre octobre et décembre dernier, le passage en octobre de 8% à 10% de la TVA sur la plupart des biens et services ayant dissuadé la consommation. Ce déclin, le premier constaté en cinq trimestres, était attendu par les analystes.

Il est néanmoins plus sévère que prévu, et le pire depuis celui de 1,9% qui avait suivi une précédente augmentation de la TVA en avril 2014. Transcrit en rythme annuel, le recul du 4e trimestre 2019 correspond à une chute de 6,3%, a précisé le gouvernement. Sur l'ensemble de l'année 2019, la croissance nippone s'est ainsi établie à +0,7%, a précisé l'exécutif. Un chiffre toutefois susceptible d'être revu ultérieurement, de même que celui du 4e trimestre.

La consommation des ménages, principale responsable de la dégringolade constatée à la fin de l'an passé, a dévissé de 3% sur un trimestre. De nombreux consommateurs ont effectué leurs gros achats avant la hausse de la TVA, d'où le contrecoup constaté ensuite.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agonie le 17.02.2020 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'affaire Carlos Ghosn est symptomatique d'une société qui ne parvient pas à trouver ses repères. Lorsque l'orgueil national prime sur les impératifs économiques, la lente mais sûre décadence devient inéluctable.

  • Greg H le 17.02.2020 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le Japon est fini.

Les derniers commentaires

  • Greg H le 17.02.2020 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le Japon est fini.

  • Agonie le 17.02.2020 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'affaire Carlos Ghosn est symptomatique d'une société qui ne parvient pas à trouver ses repères. Lorsque l'orgueil national prime sur les impératifs économiques, la lente mais sûre décadence devient inéluctable.

    • Depuis ma fenêtre le 17.02.2020 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      C'est marrant mais vrai ! La meilleure chose qui pourrait arriver à l’Alliance Renault-Nissan aujourd'hui, ça serait de passer l'éponge et de réembaucher Ghosn ! Mais ça, ils ne le feront jamais par principe, ils préfèrent perdre de l'argent plutôt d'assumer leur pêché d’orgueil, quitte à faire des plans sociaux pour éviter que l'action ne chute trop...