Démission annoncée

26 février 2020 07:46; Act: 26.02.2020 09:57 Print

Disney va changer de patron à la fin de l'année 2021

Le PDG de Disney, Bob Iger, qui a fait du Royaume enchanté un empire du divertissement, va laisser sa place à Bob Chapek, qui dirige les parcs d'attractions et produits dérivés.

storybild

Bob Chapek (à g.) va succéder à Bob Iger à la tête de l'empire Disney. (photo: AFP/Valerie Macon)

Sur ce sujet
Une faute?

«Robert A. Iger prend le rôle de président exécutif. Il va diriger les initiatives artistiques de la société, présider le conseil d'administration et utiliser toute son expérience pour assurer une transition fluide et réussie», précise Disney. Le patron emblématique prépare son départ après le lancement réussi de la plateforme de streaming Disney+, qui représente une percée du groupe dans l'offre directe aux consommateurs, par opposition à la distribution via des intermédiaires comme les cinémas et les chaînes de télévision.

L'année dernière a aussi été marquée par le rachat de l'essentiel des actifs de l'ex-groupe 21st Century Fox, notamment le studio. «Notre groupe est devenu plus complexe ces derniers mois. Mais tous les éléments sont en place, la stratégie est déployée et j'aimerais passer le plus de temps possible sur la partie créative du travail, qui devient la plus grosse priorité», a expliqué mardi Bob Iger lors d'une conférence téléphonique.

«Se concentrer sur la création»

Il a assuré aux analystes que ce changement de direction n'avait pas été précipité, et que passer le relais à Bob Chapek lui permettait «de libérer le temps nécessaire pour se concentrer sur la création». Lors de la présentation des résultats annuels du groupe, Bob Iger s'est félicité des succès les plus récents, comme Disney+ (28,6 millions d'abonnés en moins de 3 mois) et les derniers blockbusters «Frozen II» et «Star Wars: The Rise Of Skywalker», qui ont chacun dépassé le milliard de dollars de recettes.

Employé par Disney depuis 1993, Bob Chapek est passé notamment au sein de l'entreprise par le marketing, la publicité, les produits de consommation et les parcs d'attraction. Il dirigeait l'activité «Parcs, expériences et produits» depuis 2018, qui comprend 170 000 employés dans le monde. L'action du groupe perdait 2,6% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.