Royaume-Uni

19 février 2019 08:08; Act: 19.02.2019 11:16 Print

Honda va fermer sa seule usine européenne

Le constructeur automobile japonais Honda va fermer son usine de Swindon au Royaume-Uni en 2022, ce qui menace 3 500 emplois et constitue un nouveau coup dur avant le Brexit.

storybild

Honda va fermer son unique usine européenne. (photo: AFP/max Nash)

Sur ce sujet
Une faute?

La fermeture de l'usine située dans le sud-ouest du pays a été révélée par Sky News et la BBC, puis confirmée implicitement par le député conservateur de la région de Swindon, Justin Tomlison, sur son compte Twitter. Ce dernier explique avoir été informé par Honda de la décision qui est, selon lui, justifiée par le contexte automobile mondial et n'est pas liée au Brexit. Le groupe japonais entendrait regrouper sa production européenne au Japon en 2021.

Le député précise qu'il ne s'attend pas à un impact sur l'emploi ou sur la production d'ici la fermeture prévue de l'usine, qui produit la berline Civic. Plus de 150 000 véhicules y sont produits chaque année et exportés dans plus de 70 pays. «Nous prenons très au sérieux nos responsabilités envers nos employés et communiquerons toujours à eux en premier toute nouvelle importante». Le groupe a confirmé l'information mardi matin. Honda justifie sa décision brutale par la nécessité de revoir son modèle de production dans un contexte changeant du marché mondial de l'automobile.

«Swindon est fini»

«C'est une nouvelle terrible pour Swindon. Je pense que Swindon est fini sans Honda, c'est mon avis. Mon ex-mari y travaille depuis 20 ans, il va se retrouver sans emploi», a réagi Sue Davis, 49 ans, interrogée par l'AFP à Swindon. Selon Sky News, Honda va maintenir au Royaume-Uni son siège européen situé à Bracknell (sud-ouest de l'Angleterre) et son équipe de Formule 1.

La décision de fermer le site de Swindon est un nouveau camouflet pour le gouvernement britannique qui se bat pour maintenir l'attractivité du pays malgré le brouillard du Brexit et les inquiétudes des milieux industriels quant à une sortie de l'UE sans accord. Début février, le japonais Nissan avait créé la stupeur en renonçant à produire le crossover X-Trail, dans son usine de Sunderland (nord-est de l'Angleterre), évoquant alors indirectement le Brexit.

Fin janvier, Airbus avait averti de décisions «très douloureuses» en cas de Brexit sans accord, tandis que le géant de l'électronique japonais Sony a décidé de transférer son siège européen aux Pays-Bas. Hormis le Brexit, le secteur automobile au Royaume-Uni est secoué par de nombreux défis, avec la désaffection du diesel face à une réglementation plus dure, ou encore le ralentissement du marché chinois.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Voilà le 19.02.2019 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne dérange par les vieux britanniques pro-Brexit, mais les jeunes travailleurs anti-Brexit

  • margarette le 19.02.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Les britaniques auraient-ils sous-estimés les effets du Brexit??????????

  • resident le 19.02.2019 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils l’ont voulu

Les derniers commentaires

  • resident le 19.02.2019 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils l’ont voulu

  • margarette le 19.02.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Les britaniques auraient-ils sous-estimés les effets du Brexit??????????

    • Mc Khron le 19.02.2019 15:55 Report dénoncer ce commentaire

      Mais ça pourrait arriver à toutes les usines de voitures japonaises en Europe, Toyota Yaris en tête. Si vous voyagez un peu, vous verrez que les autos japonaises ont bien plus de succès dans les pays africains ou asiatiques qu'en Europe où un certain snobisme veut qu'on achète des allemandes. Pourquoi Toyota fabriquerait des voitures sur un continent qui les boude pour les exporter vers des marchés où la main oeuvre est moins chère... on se le demande...

    • Jean-Daniel le 19.02.2019 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'est à priori pas spécialement question de Brexit. Sinon que les japonaises aient plus de succès en proportion en afrique soit, mais en nombre est-ce aussi le cas? Si ce n'est que pour produire moins cher pourquoi ne pas faire une usine dans l'est de l'europe comme d'autres? Par contre fabriquer des Civic et leur faire traverser la moitié du monde c'est top pour l'écologie, il est temps de véritablement taxer le carburant des bateau comme il devrait l'être, et en plus ça pourrait pousser certains secteurs à relocaliser une partie des emplois.

    • Paul le 19.02.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Ne vous enfaite pas pour les Anglais comment ils faisaient avant la communauté Européenne ce n est que du bavardage par ce eque ils ont respecté le choix du peuple

  • Voilà le 19.02.2019 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne dérange par les vieux britanniques pro-Brexit, mais les jeunes travailleurs anti-Brexit

  • Japs le 19.02.2019 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Terrible nouvelle pour la région qui en dépend largement...mon Honda est née là-bas !!! Honda est une voiture du peuple fiable et pas très chère !!!