Industrie aérienne

23 décembre 2019 15:23; Act: 23.12.2019 16:51 Print

Le patron de Boeing a fini par jeter l'éponge

Le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, démissionne. L'avionneur américain est en proie depuis des mois à de gros problèmes, notamment sur son 737 Max.

storybild

Le patron de Boeing s'en va. L'avionneur est englué dans les problèmes consécutifs aux crashs de 737 Max. (photo: AFP/Alex Wong)

Sur ce sujet
Une faute?

Le patron exécutif de Boeing Dennis Muilenburg, en difficulté depuis des mois en raison de la crise du 737 MAX, a démissionné, a annoncé lundi l'avionneur américain, estimant qu'un changement à la direction est indispensable pour restaurer la confiance dans le groupe. Les fonctions de M. Muilenburg avaient déjà été réduites en octobre. Celui-ci avait en effet perdu son titre de président du conseil d'administration au profit de David Calhoun, un directeur indépendant.

C'est précisément ce dernier qui le remplacera à partir du 13 janvier, a détaillé Boeing. «Le directeur financier de Boeing, Greg Smith, exercera les fonctions de directeur général par intérim pendant la brève période de transition», a ajouté le groupe. «Le conseil d'administration a décidé qu'un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la société alors qu'elle s'efforce de rétablir les liens avec les autorités de réglementation, les clients et toutes les autres parties prenantes», a commenté Boeing.

Accidents et dysfonctionnements

Deux accidents de son avion vedette, le 737 MAX, en moins de cinq mois ont plongé Boeing dans la plus grave crise de son histoire. Dans une décision inédite pour un avion moderne, toute la flotte des 737 MAX est interdite de vol depuis le 13 mars. Les différentes enquêtes techniques et administratives ont mis en lumière de nombreux dysfonctionnements notamment dans le processus de certification du 73  MAX.

Jusqu'à présent, Dennis Muilenburg s'était refusé à démissionner, affirmant qu'il était de son devoir de surmonter la crise. Mais neuf mois après l'interdiction de vol, les autorités de sécurité aérienne n'ont toujours pas donné leur feu vert à la remise en service de l'appareil. La semaine dernière, le groupe a dû se résigner à arrêter la production du MAX à partir de janvier, faute de savoir quand les livraisons pourraient reprendre.

«Je crois en l'avenir de Boeing»

«Sous la nouvelle direction, Boeing fonctionnera avec un engagement renouvelé de transparence totale, y compris une communication efficace et proactive avec la FAA (le régulateur américain), d'autres régulateurs mondiaux et ses clients», a également estimé Boeing. L'avionneur fait valoir que David Calhoun possède «une grande expérience de l'industrie» aéronautique ainsi qu'une solide expérience en tant que patron.

«Je crois fermement en l'avenir de Boeing et du 737 MAX. Je suis honoré de diriger cette grande entreprise et les 150 000 employés dévoués qui travaillent dur pour créer l'avenir de l'aviation», a commenté le futur patron cité dans le communiqué

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Enrique le 23.12.2019 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas un changement de patron qu'il faut pour restaurer la confiance, c'est un changement d'avion.

  • pro le 23.12.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trés juste cest pas le patron qui doit changer mais l‘avion!

  • butcher le 23.12.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà le résultat de vouloir à tout pris se tirer la bourré avec Airbus

Les derniers commentaires

  • butcher le 23.12.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà le résultat de vouloir à tout pris se tirer la bourré avec Airbus

  • pro le 23.12.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trés juste cest pas le patron qui doit changer mais l‘avion!

  • Enrique le 23.12.2019 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas un changement de patron qu'il faut pour restaurer la confiance, c'est un changement d'avion.