Automobile

18 décembre 2019 08:02; Act: 18.12.2019 08:15 Print

PSA et Fiat Chrysler signent un accord de fusion

Les constructeurs automobiles français PSA et italo-américain Fiat-Chrysler ont signé «un accord de rapprochement engageant», ont annoncé mercredi les deux groupes.

storybild

La nouvelle entité, de plus de 400 000 salariés, affichera un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros. (photo: AFP/Fadel Senna)

Sur ce sujet
Une faute?

Les constructeurs automobiles français PSA et italo-américain Fiat-Chrysler ont signé «un accord de rapprochement engageant» en vue d'une fusion entre égaux de leurs activités «pour former le quatrième constructeur automobile mondial», ont annoncé mercredi les deux groupes dans un communiqué conjoint.

La nouvelle entité, de plus de 400 000 salariés, affichera un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros et des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules, sous les marques Fiat, Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS, Jeep, Lancia, Maserati, Opel, Peugeot et Vauxhall.

12 à 15 mois

Ce rapprochement apportera «des capacités d’investissement renforcées pour la nouvelle entité afin de relever les défis d'une nouvelle ère de mobilité durable» et elle «générera des synergies en année pleine estimées à environ 3,7 milliards d'euros, sans fermeture d’usine liée à cette transaction», selon les deux partenaires. «La réalisation de la fusion devrait intervenir sous 12 à 15 mois», précise le communiqué.

La société mère de la nouvelle entité sera basée aux Pays-Bas mais restera cotée à Paris, Milan et New York. John Elkann, actuel président de FCA et héritier de la famille Agnelli, présidera le nouveau conseil d'administration, tandis que Carlos Tavares deviendra directeur général du groupe fusionné.

Investir dans les technologies

La fusion permettra des «économies liées aux technologies, aux produits et plateformes» qui «devraient représenter environ 40%» des 3,7 milliards d'euros de synergies, détaillent les deux groupes dans leur communiqué. La nouvelle entité espère aussi réaliser des économies sur les achats (effet d'échelle et alignement sur le meilleur prix, également 40% des synergies). «Les 20% restants proviendront d'autres domaines - marketing, informatique, frais généraux et logistique», selon la même source.

Ces économies doivent permettre parallèlement à la nouvelle entité «d'investir massivement dans les technologies et les services qui vont façonner la mobilité du futur, tout en répondant au défi des réglementations sur les émissions de CO2», ont souligné les deux groupes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.