Droits de l'homme

02 janvier 2020 20:42; Act: 03.01.2020 10:31 Print

Google ne respecterait plus ses règles éthiques

Un ancien responsable de la firme de l'Internet reproche à son ancien employeur sa politique laxiste concernant notamment la Chine et l'Arabie saoudite.

storybild

Google ne prend plus en considération le respect des droits humains, selon Ross LaJeunesse. (photo: AFP/Gabriel Bouys)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien directeur des relations internationales de Google accuse le géant d'Internet d'avoir abandonné ses valeurs morales fondatrices et de se rendre complice de violations des droits humains dans certains pays, comme la Chine ou l'Arabie saoudite. «Défendre les femmes, la communauté LGBTQ, mes collègues de couleur et les droits humains m'ont coûté ma carrière», raconte Ross LaJeunesse dans un article publié jeudi sur la plateforme Medium. «Je n'avais pas besoin de preuves supplémentaires que la devise (et mot d'ordre de Google), "ne pas faire de mal", ne reflétait plus véritablement les valeurs de l'entreprise. Ce n'était plus qu'un outil marketing comme d'autres».

L'ancien responsable des relations avec les diplomates et la société civile avait rejoint la société californienne en 2008. Il est parti en mai 2019, d'après son profil LinkedIn. Dans son récit, il revient en détail sur la collaboration de Google avec la Chine, interrompue en 2010 par les fondateurs Larry Page et Sergey Brin, notamment à cause de l'augmentation de la censure. Il estime que Google ne prend plus en considération le respect des droits humains dans le développement de nouveaux produits ou la signature de nouveaux contrats, comme c'était le cas avant.

Ambitions politiques

«Il y a une différence de taille entre vendre des espaces publicitaires et travailler avec le gouvernement chinois sur l'intelligence artificielle ou héberger des applications du gouvernement saoudien, y compris Absher, qui permet aux hommes de pister et contrôler les déplacements des membres féminins de leur famille», assène-t-il.

«Notre soutien aux organisations de défenses des droits de l'Homme est sans faille», a réagi une porte-parole de Google. Dans le cadre de la réorganisation qui a eu lieu au sein du groupe, «Ross s'est vu proposer un nouveau poste au même niveau et avec la même rémunération, qu'il a refusé. Nous lui souhaitons de réussir dans ses ambitions politiques», a-t-elle précisé. Ross LaJeunesse, marié à un homme, est en effet candidat aux élections pour devenir l'un des deux sénateurs de l'État du Maine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • McMurphy le 03.01.2020 02:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'existe qu'une seule règle éthique pour cette entreprise ,et depuis le début,c'est faire de l'argent.Tout le reste est une fable pour bobos qui veulent croire qu'on est heureux chez google parce que l'on se déplace en skate et qu'on travail pieds nues .Le fric ,et rien d'autre!

  • red taz le 03.01.2020 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est dit

  • red taz le 04.01.2020 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne crois pas que une de ces choses on été respecté une fois.gafa ne respecte que le bizness.

Les derniers commentaires

  • red taz le 04.01.2020 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne crois pas que une de ces choses on été respecté une fois.gafa ne respecte que le bizness.

  • red taz le 03.01.2020 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est dit

  • Margharita Pourri le 03.01.2020 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    McMurphy préfère accuser seulement une entreprise commerciale qui doit faire des choix que toutes les dictatures qui imposent ces conditions de travail à Google. Il faut réfléchir un peu plus loin cher Monsieur et s'en prendre aux dictatures qui sont à l'origine de tout ça plus sur Google tout simplement.

  • McMurphy le 03.01.2020 02:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'existe qu'une seule règle éthique pour cette entreprise ,et depuis le début,c'est faire de l'argent.Tout le reste est une fable pour bobos qui veulent croire qu'on est heureux chez google parce que l'on se déplace en skate et qu'on travail pieds nues .Le fric ,et rien d'autre!