Selon les États-Unis

17 février 2020 07:51; Act: 17.02.2020 09:57 Print

Huawei serait le cheval de Troie des services secrets

Washington met la pression sur les pays européens, afin qu'ils refusent de travailler avec Huawei sur la mise en place de la 5G.

storybild

Washington craint que le géant chinois Huawei se serve de la 5G pour espionner les États-Unis. (Photo d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président Donald Trump a menacé de cesser de partager des renseignements avec les pays européens qui acceptent d’œuvrer avec le géant chinois Huawei, dans la mise en place de leur réseau 5G, a affirmé dimanche l'ambassadeur américain en Allemagne, Richard Grenell. Washington fait de longue date pression sur les pays européens pour qu'ils ne donnent pas accès à l'équipementier Huawei dans leurs futurs réseaux de télécommunications 5G, y voyant un risque d'espionnage.

Le président Trump «m'a donné des instructions pour dire clairement que toute nation qui décide d'utiliser un distributeur 5G qui n'est pas digne de confiance, met en danger notre capacité de partager des renseignements et des informations au plus haut niveau», a écrit Richard Grenell sur Twitter. Il a précisé que Donald Trump l'avait appelé depuis l'avion présidentiel Air Force One pour lui transmettre ce message.

Un «Cheval de Troie»

Des alliés européens clés, notamment la Grande-Bretagne et la France, ont indiqué qu'ils n'entendaient pas empêcher Huawei de participer dans leurs futurs réseaux de télécommunications 5G, tout en lui imposant certaines restrictions. En marge de la conférence sur la sécurité à Munich (sud de l'Allemagne), le ministre américain des Affaires étrangères, Mike Pompeo, a quant à lui dénoncé le «Cheval de Troie» que constitue à ses yeux l'équipementier chinois.

L'implication dans les réseaux 5G occidentaux conduira à ses yeux à transférer les données de tous les utilisateurs au «Parti communiste chinois» et aux «services secrets chinois». De son côté, toujours à Munich, le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a invité les Européens à faire un «choix indépendant et sage» en respectant «l'équité pour toutes les entreprises».

Les États-Unis ont placé en mai 2019 le groupe chinois sur une liste noire, obligeant de facto des entreprises américaines et résidents aux États-Unis à trouver d'autres fournisseurs pour leurs équipements en télécommunications.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moche le 17.02.2020 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il ne faut pas se laisser espionner par les Chinois via Huawei. mais plutôt par les Américains via Cisco. MDR.

  • Léon le 17.02.2020 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les européens ont la mémoire courte, les américains ont espionner tous les gouvernements européens.Et comme par hasard aucune sanction contre les américains .les gouvernements européens sont faible et lâches

  • Fred le 17.02.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les américains ont beau jeu de dire que Huawei espionne. Qu'ont-ils fait, et qu'ils continuent de faire, avec leur réseau Echelon à l'échelle mondiale qui intercepte et enregistre quasiment toutes les communications au niveau mondial. Sur google tapez "reseau Echelon" et vous serez horrifié. C'est l'hôpital qui se fout de la charité.

Les derniers commentaires

  • Dejan le 17.02.2020 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    Ces amerloques sont blancs comme des colombes en matière d'espionnage. Toute honte bue.

  • censuré le 17.02.2020 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les américains ont espionné de nombreux pays via une société de cryptage suisse et allemande pendant de très nombreuses années. ils l'ont fait contre leurs propres alliés alors à qui se fier?

  • Léon le 17.02.2020 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les européens ont la mémoire courte, les américains ont espionner tous les gouvernements européens.Et comme par hasard aucune sanction contre les américains .les gouvernements européens sont faible et lâches

    • hey vii le 17.02.2020 20:03 Report dénoncer ce commentaire

      hey oui et c'est pour ça que les ricains adorent l'UE car l'UE leur lèche les bottes et si tu est contre les ricains ben ils te mettent des sanctions

  • Du vent le 17.02.2020 19:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien d'accuser, mais il faut des preuves. Les premiers à espionner le reste du monde, même ses alliès, on sait qui c'est. Franchement, mais qu'est-ce qu'ils en feront les Chinois de tous les renseignements qui leurs tomberaient entre les mains via la 5g? La même chose que Google? C'est à dire rien de bien spécial.

  • Fred le 17.02.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les américains ont beau jeu de dire que Huawei espionne. Qu'ont-ils fait, et qu'ils continuent de faire, avec leur réseau Echelon à l'échelle mondiale qui intercepte et enregistre quasiment toutes les communications au niveau mondial. Sur google tapez "reseau Echelon" et vous serez horrifié. C'est l'hôpital qui se fout de la charité.