Low tech

04 septembre 2020 09:28; Act: 04.09.2020 10:24 Print

Ils réinventent la Game Boy en version durable

Des ingénieurs ont relevé le défi d’une console de jeu sans batterie pour jouer brièvement aux titres cultes de Nintendo.

Sur ce sujet
Une faute?

Une équipe de l’Université de Delft espère contribuer à une nouvelle révolution technologique. S’inspirant de la Game Boy, ils ont fabriqué un appareil low-tech capable d’émuler les principaux titres, y compris de charger les cartouches d’origine, qui avaient fait le succès de la console de jeu de Nintendo, dès 1989.

Dépourvue de batterie, l’Engage puise son énergie dans cinq petites rangées de panneaux solaires et dans les pressions exercées par les joueurs sur les boutons. Dans sa configuration actuelle, le dispositif assure des parties jouables pendant une dizaine de secondes. Passé cet intervalle, l’appareil perd sa puissance et s'éteint. Il faut passer par des boutons pour pouvoir reprendre le cours de la partie sauvegardée.

Écran minuscule

Contrairement aux batteries, qui consomment de l’énergie jusqu’à leur recharge ou à leur remplacement, la console prototype utilise de nouvelles techniques de récupération d’énergie, qui fournissent de petites quantités de courant électrique à la fois. Les appareils ne restent ainsi allumés que pendant quelques secondes, plutôt que des heures entières.

Les nostalgiques de la Game Boy seront sans doute déçus par l’Engage. Cette console expérimentale a encore de grosses lacunes: la taille de l’écran –minuscule– et surtout l’absence des sons et bandes sonores inscrits à jamais dans la mémoire des fans. «Nous sommes désolés, mais générer du son demande beaucoup d’énergie», explique le professeur américain Josiah Hester, sur le site Cnet. L’appareil sera présenté le 12 septembre prochain lors d’un événement de l’Association pour les machines informatiques avec tous les détails sur le site FreeTheGameBoy.info.

(L'essentiel)