Jeux vidéo

03 novembre 2019 14:13; Act: 04.11.2019 09:20 Print

Les «cosplayers» objets de toutes les attentions

Les éditeurs de jeux vidéo, comme les studios, suivent le carton du cosplay et cherchent désormais à faire vivre ce pan de leur communauté.

storybild

Les cosplayers, en donnant vie à des personnages virtuels, suscitent l'intérêt des fans, heureux de se faire photographier avec ces copies de leurs héros. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le «cosplay», ce divertissement qui consiste à se déguiser en personnage de fiction, est depuis plusieurs années un incontournable de la culture vidéoludique, une tendance bien comprise par les éditeurs qui tentent de capitaliser sur l'implication des fans. Dans les allées de la Paris Games Week (PGW), qui ferme ses portes dimanche, il est tout à fait commun de croiser des copies, parfois bluffantes, de Liona Heartilly (Final Fantasy), Genji (Overwatch) ou même des très classiques Mario ou Lara Croft, pour n'évoquer que certaines de plus célèbres franchises.

Parmi eux, Juliette et Adrien, couple d'étudiants d'une vingtaine d'années, ont fait le choix de se déguiser en personnages de Fortnite, le jeu en ligne phénomène, qui présente la particularité d'offrir des dizaines de «skins» (des tenues) différentes, autant de sources d'inspiration pour les cosplayers. Perruque courte et rose, avec body et éléments d'armure fabriqués maison, surmontés d'un t-shirt à licorne arc-en-ciel pour elle, masque de hockey sur costume blanc et gants noirs pour lui, le couple attire l’œil.

Enjeu économique

Les éditeurs comme les studios ne s'y trompent pas et cherchent désormais à faire vivre ce pan de leur communauté. «On cherche à être à leur disposition, en leur donnant par exemple accès à des fichiers graphiques qui leur permettront de réaliser des costumes aussi fidèles que possible», explique Rahim Attaba, directeur marketing pour Bungie, le studio à l'origine du jeu Destiny 2.

«Pour les gros éditeurs, d'un point de vue financier, c'est quelque chose de relativement marginal, ça permet de vendre un peu de produits dérivés (...). En revanche, cela participe grandement à la consolidation de l'image d'un jeu, c'est de la publicité gratuite au final», estime Charles-Louis Planade, analyste jeux vidéo chez Midcap Partners. Les cosplayers, en donnant vie à des personnages virtuels, suscitent l'intérêt des fans, heureux de se faire photographier avec ces copies de leurs héros, mais aussi de joueurs qui découvrent ainsi de nouveaux titres.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Monaco le 04.11.2019 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Carnaval toute l'année.. :)

Les derniers commentaires

  • Monaco le 04.11.2019 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Carnaval toute l'année.. :)