Technologies de grande consommation

02 janvier 2020 08:21; Act: 02.01.2020 16:23 Print

Les gadgets connectés en quête de maturité au CES

Lors du Consumer Electronics Show (CES), du 7 au 10 janvier à Las Vegas, le défi des gadgets connectés sera de prouver leur valeur et leur utilité au consommateur.

storybild

Un homme essaie des lunettes de réalité augmentée, en janvier 2019, lors de la dernière édition du CES. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les télévisions, voitures et autres brosses à dents «intelligentes» seront en quête de sens et de maturité cette année, lors de la grand-messe américaine annuelle des technologies de grande consommation à Las Vegas. Du 7 au 10 janvier, le Consumer Electronics Show (CES) va accueillir à Las Vegas environ 175 000 visiteurs et plus de 4 500 exposants, qui présenteront des écrans toujours plus fins et souples, des robots toujours plus inventifs et des objets toujours plus intimement connectés au corps humain.

Leur défi n'est plus de surprendre - cela fait quelques années qu'ils suscitent au mieux un haussement de sourcil - mais de prouver leur valeur et leur utilité au consommateur, déjà noyé dans le «tout connecté». «L'industrie parle désormais d'évolution, et non plus de révolution», constate Tuong Nguyen, analyste chez Gartner. Les accessoires et vêtements connectés ne peuvent plus se contenter de mesurer le rythme cardiaque, les mouvements ou la vue. Ils doivent mettre leur intelligence artificielle (IA) au service de leur utilisateur de façon concrète en les alertant sur d'éventuelles anomalies et en leur indiquant la marche à suivre.

Emotion connectée

Grâce aux assistants vocaux intégrés aux écouteurs, «le restaurant de l'autre côté de la rue pourrait vous lire son menu, par exemple», imagine Simon Forrest de Futuresource. Même s'ils sont encore loin de comprendre les émotions humaines, certains appareils font déjà «semblant», ajoute-t-il. «Ils prennent un ton joyeux quand votre équipe de football favorite gagne ou dépité quand votre mère est derrière la porte». Tous ces objets doivent en outre communiquer entre eux, qu'ils fonctionnent avec Siri (Apple), Alexa (Amazon), Google ou un autre assistant vocal.

«Le CES déborde de gadgets et d'appareils pour la maison, certains bizarres et inutiles, d'autres intéressants», commente Bob O'Donnell de Technalysis Research. «Mais c'est très compliqué de tout faire marcher ensemble, ce qui énerve pas mal de gens». Les grandes marques ont fini par s'en apercevoir: Amazon, Apple, Google et la fondation Zigbee Alliance veulent créer, d'ici fin 2020, une nouvelle norme pour que les équipements de maison connectés puissent parler la même langue. En 2019, 815 millions d'objets de ce type ont été vendus, selon le cabinet IDC, qui table sur 1,39 milliard en 2023.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.