Service de messagerie

13 février 2020 07:17; Act: 13.02.2020 10:42 Print

Une application indésirable revient sur Mac

Huit mois après son éviction, le service BlueMail a retrouvé sa place dans la boutique d'Apple. La précédente mouture avait été évincée pour raison de sécurité.

storybild

L'application est revenue sur le Mac App Store.

Sur ce sujet
Une faute?

Apple a validé lundi la nouvelle version de l'application américaine BlueMail pour ses ordinateurs de bureau. En juin dernier, la firme de Cupertino avait été prise à partie après avoir rejeté la mouture précédente. L'éditeur Blix avait fustigé une décision arbitraire et les «explications chancelantes» invoquées pour justifier le rejet de son service populaire de courriel.

Apple avait alors mis en avant la sécurité de sa boutique Mac App Store, «la plateforme la plus sûre, la plus sécurisée et la plus fiable pour les clients et une grande opportunité commerciale pour tous les développeurs». La société californienne s'est aussi défendue d'avoir voulu écarter un service concurrent, disant «assurer des conditions de concurrence équitables, en citant de nombreuses autres applications de messagerie électronique disponibles sur ses app store».

Cet argument ne suffit pas à Blix et aux développeurs d'applications, qui se plaignent de la toute-puissance d'Apple. «Ils sont propriétaires de l'appareil et de la plateforme. Ils sont propriétaires de l'App Store. Ils décident des directives de révision. Ils appliquent les directives. Si vous n'êtes pas satisfait et que vous voulez faire recours, vous tombez sur Apple. C'est Apple, Apple, Apple», a fustigé Dan Volach, cofondateur de Blix sur le site Cnet. À cela s'ajoute la part importante de revenus qu'Apple prélève sur les transactions faites par les applications hôtes de son écosystème.

(L'essentiel/laf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.